Connect with us

Actualités

Ben Wallace répond à Melo : « Si nous avions drafté Carmelo, honnêtement je ne pense pas que nous aurions gagné le moindre titre »

Et hop, retour à l’envoyeur. Carmelo Anthony avait parlé d’une potentielle vie avec Detroit et Ben Wallace, l’âme de cette équipe dans les 2000’s, a tenu à défendre son équipe.

Carmelo Anthony avait participé à un live avec Dwyane Wade et Gabrielle Union, où le vin coulait à flot. Après avoir déclaré qu’il aurait pu sweeper les Lakers et le Magic en 2009, avec un scénario « What if », il pense qu’il aurait pu gagner un titre avec les Pistons voire même plusieurs (il a arrêté de compter à 3 ). Après tout, Detroit avait besoin d’un scoreur vital, équipe vraiment axée sur la défense à l’époque mais Ben Wallace n’est pas d’accord. Au contraire, tout aurait changé pour lui et d’une certaine manière, cette équipe allait perdre son identité s’il était venu dans la clique de Larry Brown. Il met un point d’honneur à défendre son équipe :

« Si nous avions drafté Carmelo, honnêtement je ne pense pas qu’on aurait gagné le moindre titre. Melo aurait voulu jouer tout de suite. Ca aurait pu perturber l’entente de l’équipe. »

On ne peut pas en vouloir à Ben Wallace de penser une telle chose. Le run des Pistons était spécial et c’est bien en défense que l’équipe excelle. Avec leurs tripes, ils ont pu défier et éjecter les meilleurs. Après avoir battu Milwaukee (4 à 1), la tâche s’annonce rude au 2ème tour avec les Nets. La bande de J-Kidd est finaliste des deux dernières éditions et a surtout l’avantage du terrain. Une pure série défensive qui se terminera en 7 matchs. Par la suite, Indiana n’arrive pas à faire le poids, là où le combat physique est intense (4 à 2). Pour terminer, des Lakers décimés n’arrivent pas à répondre à l’envie et le collectif du groupe de Billups (4 à 1). De plus, Millicic n’a pas du tout voulu être un starter. Cela a provoqué l’arrivée du Sheed et ce crew qui roulait depuis quelques années ensemble, est devenu une véritable machine de guerre, avec le succès qu’on leur connait.

Les What if sont très compliqués à imaginer. Pas de titre en 2004 ? Très certainement mais à terme, les Pistons auraient sans doute pu faire du sale, surtout quand on voit comment Billups et Melo se sont entendus à Denver à la fin des années 2000.

Image

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités