Connect with us

Actualités

Après avoir énormément déçu, Mike Conley est prêt à montrer son vrai visage : « Je n’ai plus de questions sur mon rôle »

Utah ne déçoit pas mais quand on pense à tous les facteurs, il n’aurait pas été impossible de les voir en tant que solide 3ème à l’ouest. Mike Conley en est en partie responsable et prêt à se mettre en mode Grit and Grind.

Changer d’équipe, pour un joueur qui n’est pas habitué, peut faire mal. C’est ce qui est arrivé à l’ami de Justin Timberlake. Mike Conley Jr avait son rôle à Memphis, il était la star, drafté par cette même équipe et surtout devenu légende à travers les années. MC était véritablement le capitaine en charge de l’attaque, ayant souvent le ballon entre les mains, sans oublier son rôle dans la communauté. Pendant sa dernière saison dans le Tennessee, il tournait même à 21.1 points, 6.4 passes et 3.4 rebonds, à tel point que quelques années auparavant, il jouait les yeux dans les yeux avec Kawhi Leonard dans une série de playoffs. En échange de Kyle Korver, Grayson Allen, Jae Crowder et un tour de draft contre Mike Conley Jr., Utah était censé changer de statut et pourtant l’été dernier…

Mike Conley ne tourne cette saison qu’à 13.8 points et 4.3 passes. Jouer avec un pivot comme Gobert, n’est pas la même que de jouer avec Marc Gasol. Il en va de même avec un backourt constitué de lui même et Mitchell. Partager le ballon avec un arrière très scoreur est véritablement nouveau pour lui, qui a souvent été seul offensivement sur les lignes arrières. Pour dire, les meilleurs arrières offensifs avec qu’il a partagés le backourt ces dernières années, se nomment Vince Carter pré-retraité et Courtney Lee. Dans un tout nouveau rôle et un autre cocon, il a mis du temps à connaître les siens et se sentir bien à Utah. Bien qu’il soit passé sur le banc, Mike Conley sait comment jouer dorénavant :

“J’ai l’impression que j’ai déjà joué une saison en entier. J’ai la chance d’avoir construit une alchimie avec mes coachs et mes coéquipiers. Je n’ai plus de questions sur mon rôle. J’ai une claire vision de ce qui est attendue. »

On espère revoir très vite le Mike Conley de Memphis. Plus de niveau en playoffs, c’est tout ce que demande la NBA, qui aura besoin de spectacle.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités