*
Connect with us

Actualités

Detroit survit dans un scénario impossible : mené de 21 points, les tripes des Pistons face à un Nikola Jokic esseulé

Source photo : NBA.com/pistons

Le premier match de la soirée avait lieu à 18 heures 30 pour cause de Superbowl. Denver démarre fort et Nikola Jokic s’amuse en faisant joujou avec Andre Drummond, pour débuter le 1er quart-temps. Le pivot de Denver réalisera un match très fort : 39 points, 10 rebonds et 11 passes décisives. 1er temps mort pris au bout de 2 minutes après un 7 à 0. Le 1er quart-temps est très compliqué pour Detroit. Rien ne rentre, même pas les lancers de D-Rose, qui ne reviendra pas en seconde mi-temps, étant blessé. Pendant ce temps, Denver déroule assez facilement, jusqu’à mener de 21 points au bout de 7 minutes. Le seul point positif chez Dwane Casey sera l’apport de Sekou Doumbouya (17 points) et une seconde unit arrivant à limiter les dégâts. « Seulement » 14 points d’écart après 12 minutes.
Bruce se montrera et sera clairement le MVP du 2ème quart-temps (38 à 21 pour Detroit), le scoring certes (12 points) mais surtout une grosse débauche d’énergie et un leadership pour organiser son équipe. Detroit arrive même à revenir à égalité, pas une tâche facile avec Andre Drummond (21 points et 17 rebonds) qui joue comme un footeux pendant 3 quart-temps, en n’arrivant à rien entre briques et ballons perdus. Reggie Jackson plante le buzzer, comme symbole d’un run inespéré juste avant le 3ème quart-temps.

A la bourre au scoring, Denver doit se refaire et Nikola Jokic s’y colle encore. Il est un peu seul alors qu’en face, Doumbouya et Jackson poussent. ils sont bien aidés par Wood  qui fait un boulot monstrueux, pendant qu’Andre Drummond prend des vacances. Ce trio, sans oublier Bruce Brown (19 points), permet de garder cette petite avance si précieuse. Dans le dernier quart-temps, Dre se bouge enfin les  fesses et que ce soit au rebond offensif ou en prenant sa position, il score au meilleur des moments avec 4 paniers de suite et Denver n’a aucune réponse. Les deux équipes se répondent coup pour coup. Reggie Jackson se loupe sur son runner dans les dernières secondes du 4ème quart pour la victoire, tout le monde en overtime. Detroit réalisera une belle prolongation. Avant de se faire expulser, Andre Drummond plante un dunk, suivi par un panier à 3 points  de Bruce Brown. Les Nuggets n’arriveront jamais à revenir, malgré un Jokic toujours aussi injouable notamment à 3 points. Le mal est fait et hormis leur 1er quart-temps, tout est à jeter à la poubelle pour les Nuggets et les PIstons repartent avec la victoire.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités