... ...
... 41 points de KD en vain : victoire des Pelicans à l'Oracle ! - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

41 points de KD en vain : victoire des Pelicans à l’Oracle !

Source: clutchpoint.com

Dans un match où la défense n’était pas forcément au rendez-vous, la Nouvelle-Orléans a longtemps dominé les Warriors toujours privés de Stephen Curry. Malgré un Durant de gala (41 points), Golden State a payé la bonne adresse de leurs adversaires. Pour un match qu’il ne fallait pas perdre, les hommes d’Alvin Gentry ont su répondre présent malgré une rotation limitée.

Les Pelicans vont parfaitement rentrer dans leur rencontre. Ils vont tout simplement convertir leurs neuf premiers shoots. Chaque membre du cinq majeur y va de son panier. Les joueurs sont parfaitement trouvés dans la raquette et profitent du retard défensif des Warriors. Ces derniers vont s’appuyer sur leurs forces en attaque pour rester au contact de leurs adversaires. Ainsi les ballons passent essentiellement par Durant. Mais en plus du MVP 2014, c’est Cook, la surprise de la fin de saison des Warriors, qui se montre particulièrement adroit. Il s’offre rapidement neuf points. Sauf qu’en face, tout leur réussi, Mirotic continue de dégainer de loin alors que Davis est toujours aussi efficace dans la raquette. A défaut de bien défendre le score s’envole dans ce premier quart-temps. Alors qu’à la sortie de leur dernière rencontre Steve Kerr avait jugé le match de son équipe de pathétique, notamment à cause de la défense, celle-ci vient de se prendre 40 points en 12 minutes.

Mirotic ne s’arrête pas en si bon chemin et continue de martyriser les filets avec d’emblé deux trois points. Chez les Warriors on tente de lui répondre avec leur banc et notamment Nick Young. Le joueur score rapidement huit points. Cependant Golden State ne parvient pas a refaire son retard. Alors que Davis est sur le banc, ce sont les roles players qui vont faire le boulot. Rondo distribue parfaitement les ballons, Moore ou même Miller eux se montrent efficaces à mi-distance. Titulaire ce soir là, Kevin Looney, bien qu’il manque d’expérience, apporte quelques points dans la raquette grâce à de belles circulations du ballon. Draymond Green profite lui aussi de l’altruisme de ses coéquipiers pour monter à plusieurs reprises au dunk. Juste avant la pause les Pelicans vont perdre leur avance à cause de la réussite de Quinn Cook à trois points et d’un Durant toujours aussi propre près du cercle.

Touché à la cheville juste avant la mi-temps, Mirotic ne semble pas gêné et repart sur de bons rails avec un trois points pour entamer la seconde mi-temps. A partir de là, Durant va prendre les choses en main pour tenter de repasser devant. Avec ses fadeways imparables, son compteur points se met à augmenter. L’écart entre les deux équipes lui va commencer à diminuer tout comme l’adresse des Pelicans qui va connaître un gros passage à vide à l’image de leur leader, Anthony Davis. Alors que Jrue Holiday tente d’apporter quelques points, en face Durant est inarrêtable  et marquera au total 19 points lors de ce troisième acte. En plus de cela, Cook vit une soirée de rêve et le temps de quelques minutes il parvient à faire oublier Stephen Curry en enchainant aussi bien les trois points que ce dernier. Avec un Davis maladroit et un Mirotic qui n’arrive plus a prendre de shoots, Golden State en profite pour passer devant pour la première fois du match. Les hommes de Steve Kerr vont prendre 4 points d’avance à douze minutes de la fin du match.

Après Davis et Mirotic, c’est au tour d’Holiday de prendre feu. Dès l’entame du quart-temps il réussit shoots à mi-distance, trois points et flotter. Les deux équipes vont, quelques secondes chacun leur tour, mener au score. Plutôt discret jusqu’à présent, Klay Thompson trouve la mire de loin pour faire lever le public de l’Oracle Arena. Mais les seconds couteaux des Pelicans ont du répondant à l’image des réussites de Moore et de Miller. De plus, sur un nouveau shoot à trois points réussi par Mirotic, ils prennent 8 points d’avance à quatre minutes de la fin. Pourtant Durant ne lâche rien et tente de ramener son équipe. Et il y parviendra puisqu’après un dunk de Iguodala, Golden State n’est plus qu’à deux points de retard. Sauf que sur la possession suivante, Rondo lâche l’interception de l’année sur Kevin Durant à quelques secondes du buzzer final. Les Warriors ne reviendront pas. 

Les Pelicans s’imposent donc au final 126 à 120. Malgré un passage à vide dans le troisième quart-temps, ils ont su résister aux assauts de Durant. Anthony Davis aura une nouvelle fois porté son équipe jusqu’au succès, mais il a bien été aidé par Mirotic et Holiday. Grâce à cette victoire, la Nouvelle-Orléans évite de se faire dépasser au classement et peut toujours rêver d’une troisième place. De son côté, déjà assurés de finir deuxième, les Warriors enchaînent une seconde défaite de rang, avec plus de 120 points encaissés à chaque fois…
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




La boutique The Daily Dunk




100 euros remboursés




More in News