Connect with us

reportages

24 heures avec Grant Hill : reportage de 24 minutes sur l’envers du décor de la légende NBA mais aussi du papa

Vous connaissez désormais le rituel chez TDD. Chaque petit matin, rendez-vous  avec une vidéo et cette fois, on se retrouve avec Grant Hill, mister nice Guy.

Pour ceux qui ont connu cette époque ma chaine sport, il y avait un reportage nommé « 24 heures avec ». Ainsi les fans pouvaient voir l’envers du décor. Pas seulement les matchs ou les entraînements, mais aussi ce qui se passe en dehors des terrains. Aujourd’hui c’est avec Grant Hill, époque Phoenix Suns où il a eu un rôle essentiel. Stoppeur défensif en Arizona, il était un solide joueur de complément et surtout un leader vétéran. C’est l’occasion de se remémorer les veilles histoires sur le garçon. Le statut de superstar de la NBA, des télés, avant que les blessures viennent le faucher. Ses chevilles ont été décimées et c’est un miracle qu’il ait eu cette suite à Phoenix, avec notamment une finale de conférence en 2010.

Il a arrêté d’être un assassin du cercle par la suite et Grant Hill est devenu un joueur bien plus complet. Cela l’a rendu meilleur en dehors des terrains et il a pris cette épreuve comme une leçon de vie. S’il a été si loin dans sa carrière, c’est aussi parce qu’il a su prendre soin de son corps. Vince Carter avouera qu’en étant à Phoenix, c’est grâce à Grant Hill qu’il a pu prolonger sa carrière, en revoyant toute sa philosophie en tant qu’athlète.  Ce genre de reportage permet aussi d’observer le rôle « papa » qu’a Grant Hill, avec sa fille qui n’hésite pas à lui mettre la honte. L’occasion pour les vieux, de peut être apprendre que sa femme est la légendaire chanteuse soul/rn’b Tamia !

On se retrouve le vendredi matin, un jour de match ! Grant Hill a plus de mal de contenir ses enfants, plutôt que Kevin Durant. Il aime vraiment sa vie et son petit train train dans une ville pas trop hype comme Phoenix. Grant a beau être fatigué, il est le premier à arriver et le dernier à partir, c’est le bosseur ultime de l’équipe. La star de Phoenix nous montre ensuite tout son rituel d’avant match, ainsi que sa relation avec Steve Nash. De retour à la maison, Maman débarque pour chambrer Grant Hill sur son rôle de cuisto et c’est en quittant le match que la vidéo s’achève.

Ce reportage avec le bon format manque cruellement dans le monde de la NBA, surtout durant l’été. Voir l’environnement d’un joueur reflète en général le jeu d’un joueur. Ne vous inquiétez pas, on en a quelques uns sous la main d’ici la reprise de la NBA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in reportages