*
Connect with us

Actualités

Une première réussie pour Andrew Wiggins sous ses nouvelles couleurs

Source photo : ABC Fresno

Hier soir, Andrew Wiggins faisait ses grands débuts avec sa nouvelle équipe des Warriors. Eh oui, pendant que beaucoup s’enthousiasmaient de l’arrivée de D’Angelo Russell à Minnesota pour rejoindre son grand pote Karl-Anthony Towns, certains oubliaient presque que l’ailier faisait le chemin inverse. Et malgré une défaite plutôt inévitable face aux Lakers, Wiggins s’est montré à son avantage pour un baptême.

Malgré son gros contrat, les fans des Warriors semblent heureux de son arrivée dans la baie et  ils l’ont longuement ovationné avant ses débuts, ce qui ne peut pas faire de mal à un joueur qui a souvent donné l’impression de manque de confiance depuis son arrivée en NBA. Détenu sur le terrain, il n’a pas eu le temps de recevoir beaucoup de consignes de la part de son nouveau coach, Steve Kerr lui ayant simplement dit de « courir des deux côtés du terrain, et s’habituer au jeu en transition des Warriors ». Et ça a bien fonctionné, l’ailier finissant avec 24 points (8/12 au tir) et 5 interceptions en 31 minutes de jeu. Efficace en pénétration, son agressivité a porté les siens et il a laissé entrevoir de belles choses, notamment quand l’effectif sera au complet.

Si D’angelo a été évacué en sa faveur, c’est parce qu’il répond à un besoin direct des Warriors, assez inoffensifs sur le poste d’ailier depuis les départs de Kevin Durant et Andre Iguodala. Hier soir il était le centre d’attention de la redoutable défense des Lakers, mais quand Stephen Curry et Klay Thompson, Andrew Wiggins a bien conscience que ne sera plus le cas, lui donnant plus de place pour s’exprimer et jouer sans pression : « Avec Steph et Klay sur le terrain je vais avoir plus d’espace, c’est parfait car attaquer le cercle est mon principal atout. La défense ne pourra pas venir aider, et avec Draymond ils sont tous les trois altruistes. J’ai hâte de jouer avec eux. »

Alors que l’ancien meneur des Nets déclarait récemment ne jamais avoir joué avec un intérieur aussi fort que KAT depuis son arrivée dans la ligue, Andrew Wiggins lui n’a jamais eu des extérieurs aussi forts que Stephen Curry et Klay Thompson. Le seul ailier élite qu’il a côtoyé étant Jimmy Butler, mais l’expérience s’était avéré catastrophique, Butler n’arrivant pas à s’entendre avec Wiggins et Towns, accusant leur manque d’envie et de dureté dans le jeu. Mais parfois, il suffit d’un environnement nouveau pour qu’un déclic se fasse chez certains joueurs, et c’est justement ce que Steve Kerr pense de son nouveau joueur, heureux en prime d’avoir récupéré un joueur pouvant être envoyé sur LeBron James. Wiggins aussi le ressent, lui qui sortait d’une série de 13 défaites avec les Timberwolves. Certes hier soir la victoire n’a pas été au rendez-vous, mais en 48h il ressent déjà la culture de la gagne qu’ont les Warriors, chose qu’il n’avait pour l’instant pas connu dans le froid du Minnesota.

Les voyants sont donc au vert pour Andrew Wiggins à San Francisco. Débarrassé d’une certaine pression et arrivant dans un système de jeu qui lui conviendra mieux, il n’aura plus à faire semblant d’être la première option d’une équipe. Espérons que son intégration avec les Splash Brothers se passe aussi bien que les choses semblent l’annoncer,et peut-être verrons nous enfin le Andrew Wiggins que l’on attendait de voir en sortie de NCAA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités