*
Connect with us

Actualités

Un rôle encore plus grand que prévu pour Shai Gilgeous-Alexander

Après une saison encourageante tant sur le plan individuel que collectif, le meneur canadien est face à un défi de taille : incarner le visage d’une franchise. Avec un ménage en règle de la part de Sam Presti, l’avenir se trace autour de Shai Gilgeous-Alexander qui aura dorénavant les clés du camion.

Une page se tourne à Oklahoma City. Ça peut sonner comme un marronnier mais la direction prise par la direction cet automne semble radical. Exit les Chris Paul, Dennis Schröder, Danilo Gallinari ou même Steven Adams. Très peu en vue à l’orée de la saison 2019-2020, OKC a déjoué tous les pronostics pour s’immiscer jusqu’à la 5ème place à l’Ouest avec un bilan de 44 victoires pour 28 défaites à égalité avec les Rockets. Emmené par un Chris Paul complètement retrouvé et All-Star, les hommes de Billy Donovan ont proposé un des jeux les plus excitants de la saison notamment avec l’association sur le terrain de Chris Paul, Dennis Schröder et Shai Gilgeous-Alexander. Rapide, intelligent et technique, ce trio accompagné de Danilo Gallinari et Steven Adams était le line-up le plus efficace de la ligue avec un net rating de 28,6 ! Rien que ça. Après une saison surprise conclue par cette élimination in extremis au 1er tour par les Rockets, Sam Presti a voulu capitaliser sur la valeur de toutes ces pièces maitresses. Résultat ? Un camion de picks de draft étalés jusqu’en 2027.

Après les trades autour de Russell Westbrook et Paul George, les picks ont continué de s’accumuler cet automne. De tout ce beau monde parti, il ne reste plus que SGA. Auteur d’une saison sophomore très solide, l’impression visuelle s’est également traduite par les chiffres :  19 points à 47.1% au shoot dont 34.7 à 3-points accompagnés de 5.9 rebonds, 3.3 passes décisives et 1.1 interception en 34.7 minutes. Pour cette nouvelle saison, comme Sam Presti a tenu à expliquer, il ne fait aucun doute à présent que le leader de cette équipe sera bel et bien Shai Gilgeous-Alexander.

Nous lui permettons de développer son jeu, d’être sur le terrain à plein temps. Nous lui faisons confiance et nous lui montrons qu’il est une figure centrale de beaucoup de choses que nous voulons devenir.

Agé à peine de 22 ans, le Canadien s’apprête à enfiler un nouveau costume. Après celui de joueur de banc aux Clippers, puis de titulaire au côté de Chris Paul, OKC compte dorénavant sur lui pour être le franchise player, celui autour duquel tout un projet sera bâti. Avec le nouveau coach rookie, Mark Daigneault, Shai aura du pain sur la planche pour tenter de créer une nouvelle belle historie à Oklahoma City. Avec Sam Presti aux commandes, il ne fait aucun doute que le jeune meneur sera entouré à la hauteur de ses ambitions. En attendant, il faudra se contenter de Al Horford et George Hill…

Tous les voyants sont au vert pour le 11ème choix de la draft 2018. Après un début de carrière rempli d’espoir, le moment est venu pour SGA de confirmer tout ce potentiel vu en lui depuis ses premières minutes sous le maillot des Clippers. OKC tient un joyau qui risque de bouleverser la caste des meneurs dans les années à venir. Tout vient à point à qui sait attendre.

Les insiders ne pensent pas à la vie de famille : Jrue Holiday a appris son trade au lit

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités