Connect with us

Actualités

Tyler Herro se motive par sa place à la draft : « Je connais tous les mecs qui ont été draftés avant moi »

Joueur à sensation que l’on continue de découvrir, Tyler Herro est en train de se faire une place de choix au sein de la NBA. Arrivé sur la pointe des pieds dans la Ligue l’été dernier, récupéré par un Heat ayant eu l’oeil, l’ancien de Kentucky a mis le feu cette saison et récidive avec brio lors des playoffs.

Entré dans une nouvelle dimension dès ses premiers playoffs NBA, Tyler Herro va disputer ce soir le premier match des Finales NBA face aux Los Angeles Lakers. Tout est allé très vite pour l’ancien des Wildcats de Kentucky. Drafté en 13e position par le Heat de Miami durant l’intersaison 2019, l’arrière de 20 ans à peine (il est né le 20 janvier 2000 !) a dans un premier temps été éclipsé par les performances de son coéquipier rookie Kendrick Nunn, avant de se révéler un peu plus ces dernières semaines.

C’est à présent que l’on comprend de mieux en mieux pourquoi le Heat a décidé de le drafter. Ses performances actuelles nous incitent même à nous demander pourquoi n’a-t-il pas été choisi plus tôt pour une autre franchise. Étant le genre de joueur à ne pas avoir froid aux yeux et possédant déjà un certain sens de la phrase choc, Herro a évoqué cette source de motivation hier en conférence de presse d’avant-match :

 « Je connais tous les mecs qui ont été draftés avant moi. Cela me motive vraiment. »

Pour rappel, les douze joueurs choisis devant lui sont : Zion Williamson, Ja Morant, RJ Barrett, De’Andre Hunter, Darius Garland, Jarrett Culver, Coby White, Jaxson Hayes, Rui Hachimura, Cam Reddish, Cameron Johnson et PJ Washington. La plupart n’ont pas connu une première saison en NBA aussi aboutie que celui qui est devenu un ami proche d’un certain Jimmy Butler.

Désormais (déjà) installé comme l’un des piliers de ce inattendu collectif mené par Jimmy Butler et Erik Spoelstra, Herro ne semble pas regretter la façon dont les choses se sont passées. Semblant hermétique à la pression et décisif lors de nombreuses rencontres tendues disputées par le Heat lors de cette campagne et surtout en playoffs, le shooteur a atteint les sommets avec sa pointe à 37 points lors du match 4 de la finale de conférence Est face aux Boston Celtics. Un carton le faisant entrer dans le cercle très fermé des plus jeunes joueurs à avoir réalisé une perf’ de la sorte à seulement 20 ans.

Auteur d’excellents playoffs jusque-là au sein de l’imprévisible collectif du Heat, alternant de match en match entre ses principales forces offensives, Herro va désormais découvrir un tout autre niveau, beaucoup plus exigeant que ce qu’il a pu connaître jusqu’à présent. Les Finales NBA sont un révélateur majeur et il sera donc très intéressant de voir comment celui qui s’est senti sous-côté il y a quelques mois va prouver qu’il peut peser sur la décision d’un match au moment le plus attendu de l’année.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités