*
Connect with us

Actualités

Trae Young fustige l’arbitrage à son tour

Depuis le début de saison, les débats tournent beaucoup autour des arbitrages et de nouvelles règles mises en place. Moins de coups de sifflet abusifs et ce sont les stars qui en prennent un coup. Notamment touché par ces changements, Trae Young n’a pas manqué de dire le fond de sa pensée. Attention à l’amende…

Les années 80. Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Un temps où les bagarres étaient coutumières des matchs et où les arbitres avaient le coups de sifflet léger. Au fil des années, les hautes instances de la ligue ont compris que la NBA était un spectacle nourri par les cartons offensifs de ses stars. Ainsi, les règles évoluaient tous dans le sens des scoreurs. SI bien que certains extrêmes, notamment avec James Harden, étaient devenue monnaie courante. Non loin l’idée de descendre la qualité d’un Harden à provoquer des fautes mais force est de constater que le Barbu (et un bon nombre de stars ont joui de ce traitement de faveur). Cette saison, les choses semblent tourner en faveur de la défense et du vrai jeu. Notamment perturbé par cette nouvelle direction arbitrale, Trae Young n’a pas hésité à se prononcer sur le sujet.

Je ne veux pas recevoir d’amendes, mais c’est frustrant. Il y a beaucoup de coups de sifflet manqués. C’est le basket. C’est juste qu’on a l’impression qu’ils apprennent, et ils sont juste… je ne sais pas. C’est frustrant. J’ai vu que James [Harden] dire que ces changements sont pour lui mais ce n’est pas juste l’histoire d’un ou deux joueurs. Vous pouvez regarder le basket. Damian Lillard n’a jamais eu une moyenne de 17 points depuis son année de rookie. Devin Booker est à 18 points. Il y a quelques gars comme ça. Il y a beaucoup de choses qui, lorsque les gars attaquent et qu’ils sont déséquilibrés – c’est toujours une faute, qu’ils utilisent le bas de leur corps ou leurs mains. Il y a certaines choses pour lesquelles je suis d’accord avec les changements de règles, mais il y a des choses qui restent des fautes, et des gars vont être touchés. Surtout un petit gars comme moi qui affronte des défenseurs plus grands et plus forts. Ils utilisent leur corps, leurs jambes et leurs mains pour m’arrêter.

Frustrés de ne plus grappiller autant de points qu’ils veulent sur la ligne, le meneur des Hawks et d’autres scoreurs d’élite se retrouvent perturbés. En effet, à titre d’exemple, Trae Young était à une moyenne de 8.7 lancers-francs tirés par match la saison dernière. Cette saison ? L’ennemi juré du Madison Square Garden n’en prend plus que 4.4 par match. Avec moins de fautes provoquées par simple contact avec le défenseur, le jeu s’en retrouve nettoyé d’impuretés qui avantageaient l’élite de la ligue et dénaturait ce beau sport qu’est le basket-ball.

Qu’il est bon de revoir des arbitres laisser un peu plus le jeu se dérouler de façon plus naturelle et moins hachée par des coups de sifflet intempestifs. Il ne fait aucun doute que ces monstres du scoring s’adapteront en un rien de temps.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La NBA redevient plus physique : Shams Charania révèle ce que les joueurs pensent de ce changement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités