Connect with us

News

Team USA encore à terre : la Serbie bat les ricains 94 à 89 avec un Bogdanovic à 28 points et 6 passes décisives

Source de l'image : FIBA Basketball World Cup

Après le camouflet de la défaite 89 à 79 face aux Bleus, les Américains jouaient le premier de leurs deux matchs de placement cet après-midi face à la Serbie, surprise par l’Espagne au second tour puis éliminée par l’Argentine en quarts de finale. Les Serbes ont disposé d’Américains démoralisés.

Voir les deux équipes annoncées par tous comme les principaux favoris de ce tournoi se jouer si tôt et surtout à l’occasion d’un match de placement peut surprendre mais les Américains et les Serbes ont très vite perdu pied au sein de cette Coupe du Monde. Restait à savoir lequel des deux pays allait un peu relever la tête en s’imposant face à l’autre, même si seules des places d’honneur restent à jouer (de cinquième à huitième). Au final, ce sont bien les Serbes qui se sont imposés 94 à 89 face à Team USA, lui infligeant une seconde douloureuse défaite en deux jours.

Les hommes de Gregg Popovich sont très mal rentrés dans la rencontre et ont directement concédé un 32-7 dans le premier quart. Heureusement pour eux, les Américains se sont rattrapés au second quart avec un 32 à 13 et une adresse retrouvée. À la mi-temps, les Serbes sont malgré tout devant 44 à 40. Après la pause, Kemba Walker et ses coéquipiers n’arriveront pas à emballer la rencontre et à remonter au score (28 à 27 pour les Serbes au troisième quart). Dans les dix dernières minutes (23 à 21 pour la Serbie), les hommes de Sasha Djordjevic recréeront un léger écart, suffisant pour s’imposer 94 à 89 et s’offrir la possibilité de terminer cinquième du tournoi. Bogdan Bogdanovic (28 points et 6 passes) et Nikola Jokic (9 points et 7 passes) auront donné le tournis à la défense Américaine tandis que les performances offensives de Harrison Barnes (22 points), Kemba Walker (18 points) et Khris Middleton (16 points) n’auront pas suffi pour s’imposer.

Nouveau gros camouflet pour cette Team USA ayant subi tant d’absences annoncées et de forfaits de dernière minute… Ces deux défaites en deux jours s’ajoutant à cette si fébrile victoire face à la Turquie au premier tour et aux nombreux doutes sur le jeu, notamment offensif, développé par un groupe au collectif très (trop ?) récent. Après une série de 58 victoires en matchs officiels et de nombreux titres glanés sous l’égide de coach K, Team USA vient de perdre deux fois de suite, ce qui n’était plus arrivé à la sélection américaine depuis 2002. Cette septième place finale, au mieux, sera le plus mauvais résultat Américain à la Coupe du Monde depuis 1992 et la possibilité nouvelle de sélectionner des joueurs venant de NBA. Tous tournois confondus, on peut aussi mentionner l’horrible Championnat des Amériques FIBA 2001, joué par des joueurs du championnat mineur NJCAA (National Junior College Athletic Association), sorte de seconde division universitaire. Un tournoi terminé avec un bilan très peu flatteur de quatre défaites pour aucun succès. On l’a bien compris, cette Coupe du Monde 2019 ne restera pas gravée dans les mémoires outre-Manche, ou alors comme l’un des pires résultats en tournoi de l’histoire du basket US. On se tourne déjà vers les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, -pour lesquels Team USA doit encore se qualifier-, pour laver l’affront de ce mois de septembre.

La Serbie s’impose face aux États-Unis dans ce duel des favoris déçus et plonge encore plus la sélection US dans une crise qu’elle pensait ne plus connaître à nouveau après les échecs du début des années 2000.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News