Connect with us

Actualités

Stephen Jackson et le regretté George Floyd : une relation de brotherhood

Il fut impossible de passer à côté de ce drame survenu il y a quelques jours. George Floyd a été assassiné par un policier. Il était une victime mais aussi un grand ami, pour ne pas dire le meilleur ami de Stephen Jackson.

Lors de leur première rencontre, que furent leurs mots ? Très simple selon Stephen Jackson « Qui est ton père ? » Il n’a suffi que d’une phrase pour comprendre que ces deux hommes allaient devenir meilleurs amis, puisqu’ils étaient comme des jumeaux. Stephen Jackson a parcouru la NBA pendant 14 ans et vient du texas, alors que son ami vient d’une ville près de Houston, à Port Arthur. A chaque fois que Stephen Jackson débarquait à Houston, George était la première personne qu’il allait voir. Ils se voyaient, s’amusaient, tels des vrais frères qui ne s’étaient pas vu depuis un bail. Captain Jack adorait sa compagnie car George était quelqu’un de vrai. Dans le monde de la NBA ou même du sport en général, l’entourage est souvent un poison. George ne cherchait pas à profiter de l’ancien numéro 1 d’Indiana, au contraire, il le jugeait à sa valeur et non à son portefeuille.

George Floyd était parti de Houston pour Minnesota, afin d’y vivre sa nouvelle vie. Il avait réussi à trouver un travail, avant que la pandémie le clôt chez lui. Stephen Jackson, pourtant d’un naturel impulsif, a voulu calmer les choses mais il est tout simplement inconsolable :

« Il m’a toujours soutenu sincèrement durant ma carrière et sans que ce soit dans son intérêt. 

J’étais sur le canapé avec ma fille et la mère de ma fiancée, qui est du Minnesota, m’a envoyé la vidéo. Vu qu’elle fait ça souvent, je me suis dit que c’était à nouveau un homme noir assassiné par la police.

Ce n’est que lorsque j’ai vu que j’avais 50 messages, avec l’un d’entre eux qui disait : ‘Tu as vu ce qu’ils ont fait à ton jumeau ?’ que j’ai compris. J’ai hurlé et j’ai failli me casser la main, fou de rage. 

Je suis capable de pleurer quand je vois un sans abri que je peux pas aider. Alors voir l’un de mes meilleurs amis se faire assassiner pour une facture de 20 dollars, ça m’a détruit. Je ne suis plus le même depuis. »

En tant qu’homme noir, Stephen Jackson était touché au fond de lui, alors on imagine pas son état, sachant qu’il s’agit de son jumeau. Les années passent, rien ne change. On a une pensée émue pour Stephen Jackson mais surtout la famille de George Floyd. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités