*
Connect with us

Actualités

Stephen Curry avait entouré la date et n’a aucune pitié pour les Nets : 37 points, 9 paniers à 3 points et surtout une correction

C’était LE match à ne pas rater. Les Warriors contre les Nets, Kevin Durant contre Stephen Curry, la baie d’Oakland face au Brooklyn Bridge, Zendaya vs Beyoncé, bon on a plus de comparatifs en réserve avec ces deux franchises/villes. Le spectacle se devait d’être au rendez-vous. Ce fut bien le cas, mais pas jusqu’à la fin du match…

Image

Beaucoup de fans NBA rêvent en ce moment de ce potentiel matchup en finale. Personne ou presque n’attendait les dubs aussi haut, du moins pas à ce niveau de jeu. Les résultats c’est bien la qualité c’est encore mieux. Le match commence tambour battant avec les deux pyromanes qui n’en finissent pas de brûler le filet comme des zouaves. Stephen Curry et Kevin Durant seront déjà à 12 points à la fin du 1er quart-temps. Le public est chaud… peut être un peu trop en acclamant Steph avec des chants « MVP ». Pas vraiment cool à domicile. L’ailier des Nets est dans son style le plus pur en shootant sur tout ce qui bouge, pendant que Stephen Curry claque des 3 points des 4 coins du terrain. Les Warriors trouvent des solutions en Jordan Poole et Andrew Wiggins, auteur du buzzer à 3 points avant la mi-temps, qui fait du bien… Avant ce 3ème quart-temps qui rappelle celui de la deathlineup de la grande époque !

A la bourre au score, Brooklyn va s’en remettre à James Harden qui plante 5 points de suite et l’écart grandit. Stephen Curry sort pour 4 fautes et on se dit que les Nets vont remonter, il reste encore 7 minutes à jouer dans le 3ème QT. Kevin Durant va faire l’impensable, rater quasiment tous ses shoots. Pour n’importe quel joueur, ce sont des shoots compliqués mais pas pour lui. Ce sont ses positions et parfois même, le joueur est esseulé, sans jamais en réussir un. Rendons honneur à la défense des Warriors qui a su maintenir le cap. L’écart grandit encore et encore Kuminga se montre, Otto Porter est présent, et le shoot à 3 points d’Iguodala fait vraiment mal. Le 35 à 19 fera mal, trop mal dans ce 3ème acte. Stephen Curry en profite pour rentrer dans le dernier quart-temps et arracher le cœur aux Nets en rentrant des shoots somptueux. Game over. Kevin Durant terminera à seulement 19 points et on se demande pourquoi Lamarcus Aldridge n’a pas joué en 1ère mi-temps. Il aurait pu aider.

Les Warriors ont envoyé un vrai signal à toute la ligue. 12 victoires et 2 défaites et cette win face au meilleur joueur du monde, ça en dit long sur Golden State. Et dire que Wiseman et Thompson ne sont pas encore là. Il y a pas à dire, on retrouve un peu la magie de l’équipe de 2015 et 2016. Prochain match à Cleveland.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités