*
Connect with us

Actualités

Scandale au Madison Square Garden : Patrick Ewing refusé dans la salle mythique des Knicks…

De retour dans l’antre du Madison Square Garden, Patrick Ewing n’a pas du tout apprécié l’accueil qui lui a été par la sécurité. En même temps, ne pas reconnaitre la plus grande légende de la franchise relève d’une grave faute professionnelle.

Il ne fait pas bon être une légende des Knicks et se rendre au Madison Square Garden. Après l’histoire entre Charles Oakley et James Dolan, qui a été jusqu’en justice, c’est au tour du grand Patrick Ewing de se faire manquer de respect par la franchise. En marge de la rencontre NCAA entre son équipe, Georgetown, et Villanova, tête de série de la Big East Conference. À la surprise générale, les hommes de Ewing se sont imposés derrière leur freshman, Dante Harris (18 points et 5 passes), qui a su être clutch dans les derniers instants. Malgré cette satisfaction, l’ancien pivot n’a pas manqué de montrer toute sa colère contre les Knicks.

Je veux dire une chose également. Je croyais que c’était ma salle ici. Je me sens horriblement mal d’avoir été stoppé et accosté par les gens de la sécurité qui me demandaient mes accréditations. Tout le monde devrait savoir qui je suis dans cette salle. Mais je me fais arrêter, je ne peux pas aller où je veux ! Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? On est au Madison Square Garden ou pas ? Je vais devoir appeler M. Dolan et lui demander si, oui ou non, mon numéro est bien retiré ?

Avec le numéro 33 retiré, Patrick Ewing est en droit d’exiger une libre circulation dans la Mecque du basketball. Premier choix de la draft 1985, le pivot de Georgetown a été, pendant 15 longues saisons, l’emblème de la franchise et de toute la ville de New-York. Leader d’une équipe hargneuse et défensive, un peu à son image, Patrick Ewing n’a jamais pu passer l’ogre Bulls. Il n’est pas le seul à avoir buché sur Michael Jordan dans les années 90. Ça n’empêche pourtant pas au Jamaïcain d’être considéré dans l’élite de son poste dans l’histoire. Avec 22.8 points, 10.4 rebonds et 2.7 contres de moyenne en 1039 matchs avec le maillot des Knicks, Ewing restera pour encore longtemps l’emblème de l’une des grandes franchises de la ligue.

Comme il est de coutume pour James Dolan de manquer de respect à ses légendes, il serait plus judicieux à l’avenir de faire passer un communiqué chez ses employés ou alors un simple cours d’histoire de la franchise pourrait suffire.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: RJ Barrett ne blague pas contre le Thunder : le meilleur match en carrière, symbole d'une saison réussie

  2. Pingback: Joel Embiid offre la frayeur de la nuit : réévaluation dans deux semaines, les Sixers croisent les doigts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités