*
Connect with us

Actualités

Rudy Gobert dans la forme de sa carrière : peut-il rêver de MVP ?

Auteur d’un début de saison solide, Rudy Gobert et son Jazz réalisent encore une fois un exercice de haute volée et impressionne par leur continuité et le jeu proposé. Certains l’envisagent même dans la discussion du MVP, c’est dire.

La saison dernière, le Jazz a vu leur espoir s’envoler face aux Clippers d’un Paul George en mode Pacers. Malgré les grosses performances de Donovan Mitchell, Rudy Gobert et les siens se sont encore arrêtés en demi-finale de conférence alors que la conférence Ouest semblait plus ouverte que jamais. Après avoir fini 1er de la conférence, le Squad de Quinn Snyder est reparti pour effectuer une saison du même acabit. Avec un bilan de 5 victoires pour 1 défaite, c’est tout Salt Lake City qui performe dans le sillage de Rudy Gobert. En effet, le pivot français enchaine les grosses sorties, en attestent ses moyennes en ce début de saison : 16.3 points à 72.1%, 17.2 rebonds et 1.7 contre. Toujours aussi décisif en défense, Gobert continue de faire régner sa loi dans a raquette. Même face au MVP en titre, le Français n’a pas tremblé et joué yeux dans les yeux avec le Serbe qui n’a pas pu continuer son récital en deuxième mi-temps.

Triple Défenseur de l’année, Rudy Gobert s’installe déjà parmi les favoris pour sa succession. Toujours aussi impactant de son coté du terrain, l’ancien du Cholet Basket constitue encore et toujours un système défensif à lui tout seul. Avec 108.94 points/100 possession admis, le Jazz compte déjà parmi les meilleures défenses de la ligue, la 3ème meilleure en l’occurrence (derrière les Lakers et les Sixers). Avec un démarrage de la sorte, Rudy se voit être considéré dans la course du MVP. Dans un classement obtenu statistiquement par le site Basketball Reference, le nom de Rudy Gobert est apparu assez haut, attestant de l’énorme impact de ses performances surs ses premiers matchs

Il est certes encore trop tôt pour considérer un tel classement, surtout lorsqu’on voit qu’un Montrezl Harell, qui, certes, réalise aussi un excellent début de saison avec les Wizards, se trouve à la 5ème place de cette liste. Donc, avant de voir Rudy Gobert soulever le plus beau des trophées individuels devant son public, il reste encore beaucoup (trop) de chemin jusqu’à la fin de la saison régulière.

Voir Rudy Gobert continuer de progresser encore et encore, saison après saison est une réelle source d’espoir pour le Jazz qui peut continuer à rêver encore plus grand. Avec le développement continu de Donovan Mitchell, il ne fait aucun doute que Utah comptera encore un bon moment parmi les cadors de l’Ouest. Qu’on les prenne ou pas sur 2K…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités