*
Connect with us

Actualités

Quand Michael Jordan demandait à son père comment battre les Knicks

Michael Jordan et Patrick Ewing, une rivalité florissante des années 1990. L’un des meilleurs amis de MJ qui lui a donné du fil à retordre et en 1992, New-York a failli casser la dynastie avant que Jordan réalise un match historique. On dit merci papa.

Le moment choisi est parfait pour parler des batailles entre les Knicks et les Bulls. Avec leurs deux mercatos respectifs, les deux franchises sont de retour en haut de la conférence est, à savoir pour combien de temps. Ce soir, ils s’affrontent de quoi retomber dans les souvenirs pour une demi-finale pas comme les autres. Nous sommes à la sortie du match 6, Jordan est un peu perdu. Il veut garder son titre remporté contre les Lakers mais les Knicks lui posent énormément de problème, surtout physiquement. Lors du game 6, MJ shoote à un famélique 9/25 et commet 7 turnovers. Jordan ne perd jamais confiance mais mentalement, la superstar a quand même du mal à gérer cette défaite, avant un match 7 sous pression. C’est alors qu’il demande conseil à son père :

 « Je lui ai en quelque sorte demandé : « Que dois-je faire ? Comment dois-je attaquer ? Dois-je me nourrir de mes coéquipiers, ou devrais-je  être le leader et les laisser me suivre ?’ Et comme la plupart des pères, il a dit : ‘Prends les devants. S’ils ne te suivent pas, ils ne te suivent pas, mais tu dois prendre les devants.’ J’étais prêt à m’en prendre à eux. J’ai senti que je devais les trashtalk pour allumer le feu en eux pour que nous puissions tous gagner en confiance. C’est juste une partie du rôle que j’ai dans l’équipe. Ce conseil paternel a donc fonctionné pour moi ce jour-là. »

Pour fonctionner, cela a fonctionné. Michael Jordan terminera à 42 points dans le match 7 avec une victoire 110 à 81, en shootant à plus de 50%, accompagné de 3 contres et 2 interceptions. Ce n’est pas pour rien qu’il appelait son père « Superman ». James Jordan était le rock de son fils, les deux hommes étaient vraiment très proches et son paternel lui donnait souvent des conseils. Cela date depuis le jour 1 où Michael Jordan voulait faire carrière. Lors des moments clés, comme lorsqu’il a été suspendu en un an au collège. Le premier d’une longue liste.  Papa Jordan a ainsi pu voir son fils gagner 3 titres. Malheureusement, l’histoire deviendra tragique. Il se fera tué par 2 hommes en 1993, alors qu’il dormait dans sa Lexus en Caroline du Nord. Peu de temps après, Mike se mit au baseball, son premier amour, et aussi celui de son père.

On ne sait pas encore si une potentielle série de playoffs aura lieu mais pendant que la hype est là, il faut profiter de cet énorme choc de ce soir, entre les Knicks et les Bulls, ça va se fighter.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités