... ...
... Pour battre les Warriors, Magic Johnson a tranché : la dureté plutôt que l'adresse extérieure ! - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Pour battre les Warriors, Magic Johnson a tranché : la dureté plutôt que l’adresse extérieure !

Source photo : Clutch Points
Avec leurs fantastiques shooteurs que sont Klay Thompson, Kevin Durant et Stephen Curry, les Warriors ont changé les exigences de la NBA. Désormais, presque tout le monde se doit d’être une menace à 3-points. Sauf que quand on s’appelle Magic Johnson, on ne suit que les règles que l’on veut.

En signant LeBron James, Magic Johnson et les Lakers ont chamboulé la NBA, ramenant la mythique franchise Californienne sur le devant de la scène. Les fans se sont forcément réjouis de l’arrivée du King, mais beaucoup moins des signatures suivantes. Lance Stephenson, Rajon Rondo et JaVale McGee ; de l’expérience certes, mais pour l’adresse on repassera. Certes, les Lakers ne visent en aucun cas le titre dès la prochaine saison, l’objectif est avant tout de ramener la franchise en playoffs. Même avec des contenders sérieux comme Houston, OKC ou Utah, les Warriors restent grands favoris à leur propre succession, eux qui ont érigés l’adresse comme facteur principal de leur réussite collective. Si presque tout le monde s’y est adapté, Magic a un autre plan pour son équipe.

 » Nous n’allons pas battre Golden State en faisant du Golden State. Tout le monde dit que les Lakers n’ont pas de shoot. Nous en avons ! Mais nous avons aussi vu toutes les équipes qui avaient du shoot : elles ont été battues. Faisons la liste : Philly avait deux grands shooteurs et Boston n’avait pas les siens. Qui a fini par gagner ? Boston. Ils avaient plein de joueurs capables de casser les défenses, de shooter et ils étaient sérieux dans le secteur défensif. C’est pourquoi Boston a avancé jusqu’en finale de conférence et ils l’ont fait sans leurs deux meilleurs joueurs.  » Magic Johnson

 

Il est vrai que malgré des snipers comme JJ Redick ou Marco Belinelli, Philly a semblé impuissant face à la défense des hommes de Brad Stevens. Que ce soit Marcus Morris, Marcus Morris, Jaylen Brown ou Aron Baynes, tous ont défendu avec dureté, coupant le lien entre Ben Simmons et ses shooteurs. Même Houston, équipe qui tente le plus de tirs à 3-points par rencontre, n’a, aux yeux de Magic, pas mis les Warriors en difficulté uniquement par leur menace extérieure.

 » J’ai regardé chaque série, j’ai donc construit cette équipe en fonction de ce qu’il s’est passé en playoffs. On ne construit pas une équipe par rapport à la saison régulière. Il faut aussi le faire pour les playoffs. Nous avons vu ce que Houston a fait. Ils n’avaient pas tant de shooteurs, ils en avaient quelques-uns mais ils avaient surtout beaucoup de joueurs capables de porter ce ballon, casser les défenses et de se créer leur propre tir. Ils vont jusqu’en finale de conférence Ouest et poussent Golden State en sept matchs. « 

Si on comprend son raisonnement, Magic sous-estime le nombre de shooteurs qu’avaient les Rockets à leur disposition : Harden, Paul, Gordon, Ariza, Tucker… Mais il a probablement raison de ne pas vouloir affronter les Warriors « sur leur terrain » et de plutôt chercher une réponse collective. S’il voulait de la dureté, il sera servi avec Stephenson, McGee et Rondo !

A eux maintenant de donner raison à leur président. Début de réponse en Octobre, jusqu’aux playoffs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La boutique The Daily Dunk










100 euros remboursés

More in News