Connect with us

Actualités

Point sur la situation Julius Randle, l’homme qui pourrait être sacrifié par les Knicks

NBA – Éliminés par les Pacers dimanche, les Knicks vont selon toutes vraisemblances se montrer agressif sur le marché des transferts pour renforcer son groupe prometteur. Leon Rose pourrait ainsi faire le choix de se séparer de certains éléments, avec en première ligne, Julius Randle, qui n’a pas joué depuis janvier.

Julius Randle sacrifié sur l’autel du MSG ? Sortis la tête basse mais sous les honneurs contre Indiana, les joueurs des Knicks ont vécu une postseason pour le moins animée. Du moins, son groupe restreint a vécu une postseason animée. Privés de Bojan Bogdanović, Mitchell Robinson et OG Anunoby pendant de longue période lors de ces playoffs, les Knicks ont surtout dû faire sans Julius Randle, absent des parquets depuis janvier. Une absence qui s’est ressentie, certes, mais personne n’a vraiment pensé à Randle comme la solution idéale pour venir à bout des Sixers, puis des Pacers. Alors au moment d’envisager l’avenir, Leon Rose pourrait se voir l’écrire sans l’ancien joueur des Pels et des Lakers.

Julius Randle arrive en fin de contrat en 2025, et dispose d’une Player option à hauteur de 32.4 millions de dollars pour la saison 2025-2026. Un joli pactole pour le joueur, une belle pièce de trade pour les Knicks, qui pourraient faire le choix de ne pas proposer à son intérieur triple All-Star l’extension à laquelle il est éligible cet été, soit 181 millions sur quatre ans. En effet, après avoir échangé R.J. Barrett et Immanuel Quickley pour récupérer le contrat finissant d’OG Anunoby, et à la vue des résultats concluants de son intégration dans le cinq, il est inimaginable de voir les Knicks sans son ailier anglais la saison prochaine. De la même manière, il faudra bientôt prolonger Jalen Brunson, qui commence tout juste son mandat de Roi de New York. Isaiah Hartenstein est également libre cet été. Beaucoup de travail à venir pour Rose, et surtout beaucoup de contrats à signer.

Et si Jalen Brunson serait prêt à tirer un trait sur une centaine de millions pour garantir son avenir du côté de Gotham, ce n’est pas non plus pour faire plaisir au GM des Knicks. Il est connu qu’en NBA, les fenêtres de tirs peuvent être courtes. Celle des Knicks semble avoir commencée, autant plonger dedans la tête la première. Selon Shams Charania, les pensionnaires du MSG seraient prêts à bouger pour sauter sur la première superstar qui exprimerait des envies d’ailleurs :

« Les Knicks vont continuer à être agressifs. Ils ont huit choix de premier tour à trader, ainsi que des picks de second tour et des pick swaps. Ils vont essayer de récupérer la future star qui sera disponible. Mais il va y avoir des problèmes. OG Anunoby va arriver en free agency. C’était un gros transfert, ils ont abandonné de gros assets. Il est une priorité, comme l’extension de Jalen Brunson […]. Et Julius Randle a sa player option en 2025. Les franchises surveillent sa situation. Selon la manière avec laquelle les Knicks gèrent son extension, il peut se passer des choses intéressantes. Randle peut être une pièce importante d’un trade avec son gros salaire. »

Les paris sont ouverts : LeBron James ? Kevin Durant ? Zion Williamson ? Joël Embiid ? Trae Young ? Tyrese Haliburton ? On s’égare complètement. Pour autant, tout semble indiquer que Julius Randle va bientôt quitter la franchise qui la fait véritablement naître, et qu’un tout nouveau cycle va s’ouvrir à New York, avec une nouvelle superstar à l’intérieur. Un cycle avec l’ambition sérieuse de remporter un titre ? Presque 30 ans après, Adam Silver ne dirait sûrement pas non à un retour des grands Knicks.

New York serait sur ses gardes cet été pour attirer la prochaine superstar disponible sur le marché. Au centre de son offre, Julius Randle ferait figure de joli asset. Un joueur capable, un gros salaire, et un contrat bientôt finissant. De quoi ravir pas mal de GM, peut-être un peu moins l’ancien des Lakers. Les Knicks se bougent, la ligue est prévenue.

All-Rookie Teams : grosse surprise, Victor Wembanyama dans la first team

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Jeff Van Gundy pour renforcer le staff des Celtics la saison prochaine ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités