Connect with us

Actualités

Phoenix peut réellement créer l’exploit : Devin Booker s’offre le scalp des Los Angeles choke Clippers

La surprise de la bulle se nomme Phoenix. San Antonio aurait pu être dans le débat, si l’équipe de Pop n’avait pas foiré sa fin de match contre Philadelphie. Et justement, là est toute la différence. Les bonnes équipes gagnent les matchs serrés, peu importe l’adversaire. Devin Booker a en quelque sorte sauvé les siens mais c’est bien tout un groupe qui l’a emporté.

2 victoires en 2 matchs pour les Suns. Les potes de Ricky Rubio savaient que cette rencontre n’avaient rien à voir avec les précédentes. Les Clippers avaient réalisé un festival à 3 points contre les Pelicans, après la défaite contre les Lakers, là aussi dans le money-time. Kawhi Leonard était en mission défensive sur Devin Booker et il l’a peut être pris à la légère. « Bubble Booker » joue à un niveau des meilleurs joueurs de la ligue, y compris cette nuit : 35 points à 13/25 au shoot, 6/9 à 3 points, 4 rebonds et 8 passes. Le BG de Phoenix sait aussi créer et n’hésite pas à déléguer, Ricky Rubio en est la preuve. Sans jamais forcer, il a été le soutien numéro un de l’All-Star.

Phoenix va réussir à tenir le match de manière très surprenante. Non seulement les hommes de Monty Williams mènent mais en plus ils dominent. Deandre Ayton a aussi été très bon, ainsi que Mikal Bridges, sauf que le factor X de ce match se nommait Cameron Payne. En plus d’intercepter le ballon des mains de Kawhi Leonard, il est adroit, joue avec percussion et fait preuve d’une grande vivacité. Ses 12 points et son plus minus de +14 en dit long. Il jouait avec l’énergie du désespoir et son apport a été indéniable. Les Clippers ont essayé de revenir dans le match, grâce à Kawhi Leonard qui a eu un sacré coup de chaud dans le 3ème quart-temps, avec 3 paniers de suite. Paul George mène la charge au début du 4ème pour tenter le braquage et Kawhi Leonard reprend la suite en balançant swish après swish dans les dernières minutes. Il peut d’ailleurs remercier le sale air-ball de Paul George à 2 minutes de la fin. La star des Clippers égalise à 1.24 du terme et la rencontre prend une tournure intéressante.

C’est le moment que choisit Devin Booker pour se montrer. Il rentre un shoot digne d’Afro Kobe, sur la tronche de Reggie Jackson à 34 secondes de la fin. Kawhi Leonard et ses gros bras font un chantier pour attirer la faute et inscrire deux lancers. Il reste 31 secondes à jouer et les Clippers, excusez nous du langage, vont chier dans la colle. Phoenix veut jouer le 2+1, autrement dit marquer vite, pour récupérer la dernière possession. Mais la défense est bonne et Ricky Rubio est obligé de tenter un shoot compliqué. Ivica Zubac a le rebond et pour une raison que l’on ignore, les Clippers ne demandent pas de temps mort tout de suite. Le malheureux foire sa passe et Phoenix récupère le ballon. Le reste appartient à l’histoire avec un shoot sorti de nulle part, de monsieur Devin Booker, devant des Kawhi et PG13, effarés du dénouement de cette rencontre.

La défaite de L.A est inquiétante ? Non. Mais ce n’est pas la première fois, tant dans la bulle, que lors de la saison « normale », que les hommes de Doc Rivers se foirent totalement en fin de match. Quant à Phoenix, le rêve est autorisé pour les playoffs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités