*
Connect with us

Actualités

Phoenix n’a vraiment pas le temps et fait le break : le duo Devin Booker Chris Paul évolue à un niveau superstar !

Source Photo : Getty Images

Nikola Jokic n’a pas pu célébrer longtemps son trophée de MVP. Les Nuggets ont encore une fois été baladés par les Suns. On a beau être le meilleur joueur, lorsqu’on est seul face à une équipe soudée, le gap est trop important. Phoenix mène 3-0 et ça commence à sentir le sweep.

Devin Booker commence sur les chapeaux de roues et score d’entrée, bien accompagné par ses coéquipiers à trois points. Agressivité et adresse font bon ménage en NBA et les Nuggets se font bouger en défense. On peut saluer la réussite des Suns, mais les séquences défensives de Denver sont très pauvres. Ils ne serrent pas derrière l’arc et sont trop tendres à l’intérieur. Face à un scoreur comme Devin Booker qui rentre comme dans du beurre et des soldats appliqués, la note est salée : 37 points encaissés par Denver dans le premier quart. Le MVP est l’unique joueur à surnager dans la bande du Colorado. Les Nuggets ont perdu beaucoup de ballons dans les premières minutes et les rebonds offensifs les sauvent en première période (10 pour Denver, 2 pour Phoenix en 1MT). Moins tranchants avec la second unit, les Suns perdent de leur avance. Denver essaie de tenir la baraque, pendant que Nikola Jokic est sur banc. Le Joker effraie tout le Colorado en se tenant la cheville, mais il continue d’assurer et d’assumer. À ses côtés, Monte Morris et Facundo Campazzo parviennent à rentrer quelques paniers pour revenir à quatre points à la pause, mais le scénario Jokic contre les Suns se redessine, surtout avec un Aaron Gordon à 0/7. Alors qu’à Phoenix, quand Booker refroidit, Paul reprend la main et les roles players restent actifs.

Cela commence mal au tir pour les Nuggets au retour des vestiaires, qui se rallient une nouvelle fois derrière Jokic pour les mettre sur son dos et les mener vers la victoire. Mikal Bridges réalise un deuxième quart-temps propre, et surtout, l’alchimie du duo Chris Paul-Devin Booker est toujours optimale. Chacun porte les Suns à son tour, pour ne pas laisser Denver faire un run. L’arrière au numéro 1 sanctionne d’abord en pénétration, en tête de raquette et à trois points, puis CP3 enchaîne les shoots midrange parfaitement. Les efforts du Serbe ne suffisent pas face au collectif arizonien. Phoenix accélère le rythme en fin de troisième quart-temps : un jump shot de Cameron Payne, un tir longue distance de Cameron Johsnon et un tir midrange de Devin Booker et boum, un avantage de 14 points avant les douze dernières minutes. Le MVP ne lâche pas et pousse pour retourner le match, mais trop isolé et trop mal entouré, Jokic perd ses nerfs et hérite même d’une faute technique actant la fin de cette rencontre. Ses 32 points, 20 rebonds et 10 passes décisives sont envoyés à la poubelle, puisqu’en plus de l’autre côté du terrain, la défense des Nuggets laisse Chris Paul prendre feu dans le money time, en mode sniper tout terrain et distributeur de caviars (27 points, 8 assists). Devin Booker termine à 28 points et les trois autres membres du starting five finissent à plus de 10 points. Les Suns continuent leur show où tout le monde s’y retrouve, ce qui doit donner le sourire à Monty Williams.

Phoenix n’est plus qu’à une victoire d’accéder aux finales de la conférence ouest. Face à un Nikola Jokic esseulé, tous les joueurs des Suns ont apporté leur pierre à l’édifice pour consolider cette victoire dirigée tout de même par l’innarêtable duo Chris Paul – Devin Booker. Les Nuggets doivent essayer de se relancer ou au moins sauver l’honneur si le MVP ne veut pas partir en vacances sur un 4-0.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Un petit sweep pour les Nuggets : Chris Paul aime décidément les masterclass pour aller en finale de conférence

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités