Connect with us

News

Philadelphie se foire dans le money-time : TJ Warren prouve qu’il sait faire autre chose que des bisous à Jimmy Butler

Sans faire injure à la NBA, la nuit ne hypait pas vraiment en analysant le programme du soir. Le plus gros match de la soirée était entre Philadelphie et Indiana, malgré les blessés. Tout le monde a pu s’amuser et le money-time a été excitant à observer avec de la défense au premier plan.

TJ Warren est connu pour être un sacré shooteur, doublé d’un attaquant solide. Il s’est fait remarquer la semaine dernière pour s’être chauffé avec Jimmy Butler mais personne se doutait qu’il était un défenseur efficace. Cette nuit, il a lâché un contre plus que décisif pour que les siens repartent avec la victoire. On pourrait même dire qu’il s’agit du contre de la soirée puisqu’à ce moment ce de la rencontre, 3 points sépare les deux équipes. Tobias Harris aura beau demandé la faute, la défense était plus que propre. Les deux équipes se suivent au classement, il n’y avait donc pas besoin d’extra motivation. En moins de 15 jours, Indiana est allé battre Philadelphie deux fois. La rencontre n’avait rien avoir avec le nouvel an, date du dernier affrontement. 

Philadephie fait son boulot en première mi-temps et un dénommé Ben Simmons réalise une grande partie en pointant à 20 points en ratant seulement deux petits shoots en deux quart-temps. Toujours bon dans les systèmes et en transition, il découpe la raquette des Pacers dans tous les sens et la défense de Philadelphie arrive à survivre, en témoigne les seulement 18 points encaissés dans le 2ème quart-temps. Les fans des Sixers pensent avoir fait le plus dur surtout que la 2ème mi-temps démarre bien mais Myles Turner n’était pas de cet avis. Il mène la charge et Indiana lâche un 15 à 4 pour égaliser. La suite de la rencontre sera un véritable mano à mano. L’issue du match se jouera à base de défense et de lancers. Les Sixers n’ont jamais su se créer de bons shoots dans le money-time. Ben Simmons ne mettra que 4 points en seconde mi-temps et c’est assez symbolique de l’efficacité frustre de la franchise préférée de Will Smith. Et en défense, ce n’était guerre mieux puisqu’elle plongera et l’intensité de la première mi-temps s’est évaporée, comme l’indique Ben Simmons, avec trop de gars ouverts, notamment les shooteurs à 3 points. L’un d’eux ? TJ Warren qui termine la rencontre à 21 points et aussi Malcom Brogdon malgré son 5/15 au shoot, il a mis dedans à 3 points. Côté Sixers, on retiendra les 23 points de Josh Richardson.

Sans Joel Embiid, Philadelphie n’est plus la même équipe en attaque et en défense. Ben Simmons a beau être solide, tout comme J-Rich, ils ont besoin d’aide, notamment avec une meilleure réussite de leurs shooteurs et surtout un banc plus performant.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

<script> » title= »<script>


<script>

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News