Connect with us

Actualités

Patrick Ewing a rejeté une offre de coaching des Knicks

Crédits photo : AP

Depuis quelques années, associer les termes « New York Knicks » et « coach » n’a jamais été une bonne idée, puisqu’en l’espace de 4 ans, pas moins de 5 entraîneurs différents se sont succédés sur le banc du Madison Square Garden. Et parmi eux, un certain Pat Ewing aurait pu y être.

Non. C’est la réponse donnée par Patrick Ewing quand on lui a demandé en 2018 s’il voulait coacher sa franchise de toujours. Drafté au premier choix en 1985, Patrick avait été contacté par Steve Mills, celui qui était le président de NY. Le champion olympique 1992 l’avait écouté… avant de l’éconduire poliment. Pas d’entretien, pas de contact, pas d’entrevue, la proposition est très gentille mais c’est non, d’autant plus que l’ami Pat venait de terminer sa saison de rookie… en tant que coach à Georgetown, son ancienne fac.

Et quand il s’agit d’évoquer cette potentielle arrivée de Pat en tant que coach, Marc Berman de The New York Post est clair : Patrick Ewing n’a jamais étudié cette question sérieusement.

« Si Steve Mills était toujours président, Patrick Ewing serait certainement une cible de choix. Selon une source, Mills a contacté Ewing lors de la dernière recherche d’un entraîneur en 2018.

Mais Ewing venait de terminer sa première saison à Georgetown et n’était pas encore prêt à partir, selon deux sources connaissant bien la situation. Ewing n’était donc pas l’un des 11 entraîneurs avec qui Mills s’est entretenu. »

Pas fou le type. Patrick Ewing et comme n’importe quelle personne sur Terre voyait et continue de voir le marasme constant dans lequel sont les Knicks. Pourquoi quitter une fac avec une pression moins élevée pour aller dans une franchise en chantier scrutée de partout et valorisée à plusieurs milliards de dollars, avec l’assurance de ternir sa réputation ? Résultat, Pat est toujours entraîneur des Hoyas de Georgetown, et New York a… encore changé d’entraîneur. Comme quoi.

La stabilité contre l’émotivité. Patrick Ewing a eu l’offre des Knicks, ça n’a même pas tergiversé, c’était non. Le géant est déjà une légende à New York, pas question de se brûler les ailes dans le cirque orchestré par James Dolan. La Big Apple c’est bien, mais en ce moment Washington, c’est mieux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités