Connect with us

Actualités

Nicolas Batum raconte avec beaucoup d’émotion comment il a dû revivre la mort de son père lors de la draft

NBA – Nicolas Batum est l’un des joueurs les plus francs parmi les français. Il aime raconter beaucoup de ses expériences personnelles et si parfois elles sont drôles, heureuses, celle-ci l’est beaucoup moins. Nico raconte ainsi comment il a dû revivre la mort de son père, lors de son passage sur canal + dans l’émission « Aparté ».

L’histoire n’est pas connue de tous mais mérite d’être racontée. Le père de Nicolas Batum est mort sur un terrain de basket. A l’époque, Batum n’était qu’un petit garçon de 2 ans et il ne se souvient pas vraiment de ce qui s’est passé. A la maison, le sujet est pour ainsi dire tabou entre Nicolas Batum et sa maman. Avant son entrée en NBA, l’ailier des Clippers a toujours cru que son père était décédé d’une crise cardiaque mais c’est lors de la draft qu’il apprend que ce n’était pas ce qui s’est passé. Le pote de Tony Parker apprend en réalité qu’il s’agissait d’une rupture d’anévrisme. C’est lors de la draft que tout va changer et après des tests physiques, ainsi que des entretiens, Batum parle des antécédents de son père mais on lui décèle un problème au cœur, il raconte avec émotion :

« Je pars à Cleveland faire un dernier test et à la fin de ce test-là, c’est ou il est apte à jouer au basket, ou il est apte à rentrer chez lui faire autre chose, et d’arrêter tout de suite le sport. Donc c’était un peu le rendez-vous de la dernière chance.

Je me suis retrouvé dans une pièce, il y avait mon agent, le médecin, un traducteur, et au téléphone le médecin légiste de l’époque. Ça a été horrible parce que j’ai dû revivre minute par minute par le médecin légiste qui raconte exactement ce qui s’est passé et son diagnostic.

Mais en sortant de là, j’ai laissé le gamin dans cette pièce-là en fait. Je suis sorti en ayant quasiment fait mon deuil, en ayant compris, en étant passé par autre chose. »

Le plus dur pour lui, était de revivre tout ça, car il ne l’avait pas vraiment vécu étant enfant. Nicolas Batum avait enfin compris comment son père était décédé, il a en quelque sorte perdu son innocence ce jour là. Être au téléphone avec le médecin légiste a dû être vraiment dur à vivre. Entendre étape par étape, comment son père avait perdu la vie. En plus de ça, Batum ne savait pas encore s’il allait vivre son rêve, autrement dit être en NBA. Tous ces événements à gérer en l’espace de quelques instants pour un joueur qui n’avait même pas encore 20 ans à l’époque, il mérite tout notre respect.

On peut apprécier le calme et la plénitude de Nicolas Batum pour parler aussi calmement. Bien que ces événements se soient passés il y a longtemps, cela ne doit pas être facile d’en parler, surtout que c’est la première fois devant une caméra.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Nicolas Batum énervé contre Paris pour le basket : "C'est un problème qui date de 30 ans"

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités