Connect with us

Actualités

Mike D’Antoni et Austin Rivers veulent plus de passes pour les playoffs

Houston a un jeu pour le moins spécial. Des isolations à outrance mais comme le passé l’a prouvé, ce jeu ne marche pas en playoffs pour aller au bout. Austin Rivers et Mike D’Antoni veulent plus de mouvement du ballon.

Comment refuser une isolation quand on possède James Harden ? Le joueur de Houston est l’un des meilleurs en « Hero-Ball » dans l’histoire du basket. Il a cette capacité à aller chercher des points sur la ligne des lancers et quand ce n’est pas le cas, James a les skills nécessaires pour prendre le dessus sur son adversaire et faire filoche. Houston est de très loin l’équipe qui utilise le plus l’isolation avec environ 23 possessions par match. La 2ème ? Portland avec plus de deux fois moins (11). Aucun joueur de la ligue ne marque plus de points en isolation que le numéro 13 et le plus ironique dans cette histoire, c’est bien sûr son efficacité monstre avec 1.11 points par possession. Austin Rivers en est bien conscience mais il veut plus de variété dans le jeu de son coéquipier :

« Oui il [Mike D’Antoni] veut jouer à une différente vitesse, ce qui veut dire qu’il veut plus de kick-pass. Il veut que la balle fuse, de ne pas trop dribbler tout le temps. Bien entendu c’est James et nous allons continuer de le faire beaucoup parce  que James est notre meilleur scoreur. James est le meilleur scoreur de notre ligue. Donc tu dois jouer avec ça et le laisser faire son truc. Mais en même temps, ce que Mike veut aussi, c’est bouger le ballon, laisser Eric, moi et les gars comme ça, qui peuvent attaquer et faire ça plus souvent. »

La saison de Houston est pour le moins bizarre. Les Rockets ne sont que 6èmes de la conférence ouest, derrières des équipes telles que Utah ou Oklahoma City d’un dénommé Chris Paul. Avec les matchs restants, les coéquipiers de James Harden peuvent toujours espérer grappiller quelques places pour remonter, pourquoi pas dans le quatuor de tête ? Avant l’arrêt de la saison, Houston avait gagné seulement 1 match sur les 5 derniers. La franchise a montré une fâcheuse tendance de pouvoir aligner les victoires, comme les défaites. Avant cette sale passe, les Rockets en avaient gagné 6 de suite. Austin Rivers insiste, pour avoir du succès en playoffs doit changer de manière de jouer, des propos toujours rapportés par The Athletic :

« Nous devons faire bouger le ballon. Spécialement en playoffs. Le terrain se rétrécit, les fautes ne sont plus souvent sifflées, le jeu change, ils vous autorisent à être plus physique. Il n’y aura plus les fans qui ont une influence sur les arbitres. Ca va être vraiment physique à cause de ça, nous devons vraiment continuer à faire ce que nous faisons. Nous devons bouger le ballon et jouer à une vitesse élevée. »

Austin Rivers a débarqué à Houston la saison passée. Il est très bon dans ce rôle de backup, pouvant shooter à 3 points et défendre sur les meneurs adverses et il n’avait pas été mauvais en playoffs 2019 contre Stephen Curry. Il tourne cette saison à 8.5 points, 2.4 rebonds et 1.6 passes décisives. Le fils Rivers s’est aussi amélioré à 3 points avec un solide 35.8% dans le registre. Son rôle sera très important et le joueur montre qu’il a une grande place dans l’équipe, avec ce genre de déclaration. Mais entre les paroles et les faits, l’histoire est bien souvent différente.

Iso ball ou non, Houston doit à être à une meilleure place que la 6ème à l’ouest, surtout quand cette équipe compte James Harden et Russell Westbrook…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités