Connect with us

Actualités

Michael Jordan, l’homme qui a refusé 100 millions de dollars, c’est donc ça la vie d’artiste

Crédits photo : Jeff Haynes - AFP

L’avantage de s’appeler Michael Jordan, en plus d’être un des meilleurs joueurs de tous les temps, c’est qu’on a pas à se soucier de ses comptes à la fin du mois, ce qui n’arrive pas à tout le monde. Mais son ancien agent est allé encore plus loin en racontant une anecdote incroyable : His Airness a carrément refusé 100 millions de dollars.

Les sportifs, en-dehors du sport, ont bien souvent des obligations contractuelles, liées à leurs sponsors individuels. On peut penser à Tony Parker avec Tissot, Usain Bolt (Puma), vous-même sur 2K (Foot Locker) avec ou évidemment Michael Jordan avec Nike. Ces contrats ont évidemment un but financier, faut bien vivre.

Et lors d’une interview sur WFAN, on a appris de la part de David Falk, l’ancien agent de M.J, que ce dernier a carrément snobé un contrat à 100 millions de dollars. Les conditions ? Apparaître 2 heures à un évènement.

« Il y a trois ans, je lui ai amené un contrat à 100 millions de dollars. Tout ce qu’il avait à faire était, en plus de donner son nom et son image, de faire une apparition de deux heures pour annoncer le deal et il a refusé. Que Dieu le bénisse. Il a tellement bien réussi que cela lui donne l’occasion de faire ce qu’il veut ou de ne pas faire ce qu’il ne veut pas. J’admire vraiment cela. Il est très, très sélectif dans les choses. »

Posons-nous 30 secondes et soyons honnêtes. Combien de gens sur Terre auraient refusé, et tout simplement auraient pu se le permettre, encore plus à 50 millions de l’heure (pour rappel, le SMIC c’est environ 10€ de l’heure en France) ? Peu, très peu, et c’est là où la grandeur extra-sportive de Michael Jordan s’exprime. Une grande partie des joueurs NBA finissent sur la paille, la faute à un train de vie inadéquat et tout simplement une mauvaise gestion des affaires. Pas pour Michael Jordan, qui a sa marque, son équipe NBA, sa chaîne de restaurants et même une équipe de Superbike. Résultat des comptes, il est milliardaire (et vu comment Jordan sait gérer tout ça, il faudra se lever tôt pour le voir en galère financière) et il peut se permettre de snober des contrats à 100 millions.

Avec 100 millions de dollars, on a de quoi faire. Michael lui, avec ces 100 millions, il gère son image et une popularité qui ne faiblit jamais, et il peut se permettre d’être exigeant, même avec une somme à 9 chiffres. Bordel, c’est beau la vie d’artiste.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités