Luol Deng dégoûté par les Lakers : "Je ne veux pas évoluer dans un environnement où on ne veut pas de moi"
*
Connect with us

Actualités

Luol Deng dégoûté par les Lakers : « Je ne veux pas évoluer dans un environnement où on ne veut pas de moi »

Source photo : Clutch Points
Elle est loin l’époque de Derrick Rose MVP en 2011. Y compris pour Luol Deng, alors membre des Bulls et qui a presque totalement disparu des radars NBA ces derniers temps.

Quand on se penche sur la dernière saison de Luol Deng, le constat fait mal… C’est bien simple, il n’a disputé que 13 malheureuses minutes sur les parquets, uniquement lors du premier match. Un rapport qualité/prix qui fait extrêmement mal quand on se penche sur le contrat qu’a touché le vétéran : 17 millions de dollars ! Ca ferait presque relativiser le contrat de Chandler Parsons… Quand on voit qu’il a été si peu utilisé par les Lakers, on pourrait croire qu’il n’a tout simplement plus le niveau pour évoluer en NBA et se plaisait à empocher l’argent tout en se prélassant au soleil. Pourtant, selon le principal intéressé, la faute ne serait pas la sienne.

 » Il y a eu beaucoup de discussions. Le fait que je ne joue pas ne vient pas de moi. C’est une décision organisationnelle. Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, mais j’ai respecté ce qu’ils m’ont demandé de faire. Pendant toute la saison j’ai essayé de jouer et à chaque fois ils m’ont répondu qu’ils préféraient faire jouer les jeunes. C’était leur direction.  » Luol Deng via IOL

Il est vrai que l’an dernier, la stratégie des Lakers était assez claire : développer les jeunes en attendant de signer de la superstar lors de l’été suivant. C’est ce qui a eu lieu, avec beaucoup de temps de jeu accordé à Lonzo Ball, Brandon Ingram ou Kyle Kuzma et l’arrivée de LeBron James cet été.

Désormais, l’objectif a changé du côté de la direction. Plus de place pour le tanking, la franchise jouera désormais les hauts de tableaux, du moins une place en playoffs dans tous les cas. Une stratégie qui pourrait potentiellement redonner un peu de temps de jeu au vétéran, même si rien n’est moins sûr. Ce qui l’est en revanche, c’est qu’un départ de Luol Deng semble impossible. Avec encore deux ans de contrat et 19 millions de dollars à toucher, le vétéran de 33 ans ne donnera jamais envie à une franchise de le trader, surtout après avoir aussi peu joué ces dernières années. Un flou entoure donc son avenir, et il en est conscient.

 » Je ne sais pas ce qui va se passer maintenant. J’espère le savoir bientôt, j’aimerai connaître les réponses. Je sais à quel niveau je peux jouer, et ils le savent aussi, ils me voient à l’entrainement tous les jours. Je veux jouer, je veux faire partie d’un projet. Mais je ne veux pas évoluer dans un environnement où on ne veut pas de moi. Je ne cherche à critiquer personne, mais je jouerai pour des gens qui croient en moi. « 

Le cordon semble déjà coupé entre le joueur et sa franchise, à moins d’un surprenant changement de rôle de Deng au sein de l’effectif. Mais avec des Brandon Ingram, Kyle Kuzma et LeBron James à son poste, son temps de jeu ne devrait pas augmenter l’an prochain. Se dirige-on vers un buyout ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités