*
Connect with us

Actualités

Les Suns dominent les Nuggets 123-98 : Chris Paul parfait face à un Nikola Jokic trop seul

Phoenix devait remettre un coup au moral des Nuggets après leur victoire au match 1. C’est chose faite, et de belle manière. Après 2 matchs, Denver est déjà à court de solutions face à des Suns en mission.

Le match débute sur un échange qui aura lieu tout le long. Nikola Jokic est au four et au moulin pour ses Nuggets, et s’occupe de tout en attaque. En face, la marque est parfaitement répartie, tout le monde trouve ses spots et joue dans le bon rythme. L’entrée de Will Barton fait du bien à Denver. L’ailier apporte de la physicalité et enchaîne un gros dunk, un chase down block et un 3 points en transition. Insuffisant pour combler l’imprécision de son équipe en attaque, qui cumule les pertes de balles et les passes ratées. Pour le banc de Phoenix, les habituels remplaçants font la différence. Cameron Payne continue de prouver son statut de 6ème plus qu’important, et Dario Saric est ultra précieux dans la raquette et pour écarter le jeu. Les deux défenses sont plutôt resserrées, et les transitions s’alignent sans réussite. Le ballon file à toute vitesse, parfois de façon brouillone, mais ce sont les Suns qui remportent le plus souvent ces mini-duels à l’intérieur de la partie. 52-42 Phoenix à la mi-temps.

Les joueurs de Monty Williams tue le match dès le retour des vestiaires. Un 13-4 asséné d’entrée, et 20 points d’avance qui vont constituer un obstacle infranchissable pour l’équipe du Colorado. Les esprits commencent à s’échauffer, notamment entre Jae Crowder et Aaron Gordon. Les Suns continuent de garder les deux pieds sur l’accélérateur grâce aux rois du mid-range, en la présence de Chris Paul et Devin Booker. Avec leurs deux leaders, les cactus délivrent un basket simple, propre, limpide, fluide. Tout roule d’un côté quand tout va mal de l’autre. Pour Denver, en dehors de Nikola Jokic, tout le monde est incapable de rentrer un shoot, de jouer simple. Tout est forcé, en bout de course, bien défendu, compliqué. Les Suns gardent la tête des hommes de Mike Malone sous l’eau, et ils ne remonteront jamais. Les boys de l’Arizona encore une fois dans l’expression du collectif, avec tous les joueurs du 5 majeur au-dessus des 10 points. Victoire 123-98, Phoenix a définitivement pris l’avantage, et Denver est dans une impasse presque insurmontable.

Les Suns conjuguent une nouvelle fois leur jeu au plus-que-parfait. Tout le monde est au diapason, et le niveau proposé par les hommes de Monty Williams est incroyable. La série risque de tourner court si les roles player des Nuggets ne prouvent pas plus.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Michael Malone déçu de son équipe et leur "abandon" : changement de lineup à venir ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités