Connect with us

Actualités

Les Rockets plus forts que jamais grâce au training camp 2.0 ? Mike D’Antoni y croit dur comme fer

Houston sera une équipe attendue, de par le duo kiffant qu’est James Harden x Russell Westbrook. Les Rockets ont déçu cette saison mais sont prêts à remonter sur scelle avec un tout nouveau groupe.

Le training camp sert à poser les bases et Houston les a posé. Malheureusement, les résultats n’ont pas été escomptés, pour divers facteurs et on ne reconnait plus du tout l’équipe du début de saison. Tout au long de l’exercice 2019-2020, les deux stars et amis n’ont jamais vraiment réussi à être sur la même longueur d’ondes. Les blessures n’ont pas aidé avec Eric Gordon ou Clint Capela. Difficile de bosser avec de la continuité. Le suisse n’était pas All-Star mais c’était tout comme. Il était une pièce importante de l’équipe et désormais parti, c’est toute une philosophie de jeu qui doit être retravaillée, pour gagner en efficacité. L’axe James Harden – Clint Capela, était au combien décisif mais déjà en mode small-ball, Mike D’Antoni a décidé de l’utiliser à 200% de ses capacités, d’où l’arrivée de Robert Covington. L’ancien ailier de Minnesota est un shooteur, certes irrégulier, mais il peut mettre dedans. Plus encore, il peut défendre et switcher sur plusieurs postes. Avec un profil différent, il doit apporter autant que Clint.

Les Rockets arrivent aujourd’hui en avion et les entraînements vont vite s’enchaîner. Par exemple, les Clippers s’entraîneront dès demain. Ce training camp 2.0 sera donc important pour cette équipe car il n’y a pas que Robert Covington à intégrer. DeMarre Carroll, Jeff Green et Luc Mbah a Moute peuvent aussi avoir des rôles très importants. La bonne nouvelle, c’est qu’une partie connaisse déjà pas mal de joueurs du roster. Les texans ont eu la fâcheuse tendance à enchaîner les séries de victoires comme les défaites et ne sont que 6èmes à l’ouest. Personne n’aurait pu le pronostiquer mais heureusement, il y a 8 matchs pour éviter les « gros » de la conférence ouest et grimper au classement. Mike D’Antoni est en tout cas prêt à relever le défi pour ce mini-training camp :

«Nous pouvons modifier un peu les choses maintenant. Nous avons trois semaines », a déclaré D’Antoni. «La plus grande chose au sujet du basket, vous ne pouvez pas penser et jouer. Vous devez réagir. Ça doit être de bonnes habitudes. C’est difficile de comprendre… de réagir à tout, de parler de changement, même offensivement… quand les autres savent où vous êtes. Ce seront donc des choses dont nous aurons besoin au cours des deux prochains mois pour nous préparer à avoir une bonne chance.

Je pense que de cette façon, nous pouvons être formidables et pour gagner un championnat, vous devez être formidable. J’ai adoré Clint. Il est parfait pour ce que nous faisions. L’équipe a changé. »

Rien que pour les stars que sont Russ et Harden, la NBA a besoin que Houston soit performant. Le potentiel est trop grand pour qu’il soit gâché. On n’a plus qu’à croiser les doigts pour que l’équipe renaisse de ses cendres.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités