Connect with us

Actualités

Les entraînements chelous racontés par Glenn Robinson III…

À l’orée du retour de la NBA, les 22 équipes ont repris le chemin de l’entrainement pour préparer au mieux une reprise qui s’annonce déconcertante et complètement inédite. Du coté de Philly, comme pour les autres équipes qui seront présentes dans la bulle, les mesures barrières intriguent.

J-22. Notre NBA chérie va enfin revenir dans notre quotidien pour notre grand plaisir. Cependant, dans un contexte aussi spécial, une organisation minutieuse est nécessaire pour endiguer le moindre risque possible. Ainsi, la ligue a mis en place bon nombre de règles afin de protéger au maximum les joueurs de toute infection. Par exemple, des horaires à l’aveugle ont été mis en place pour assurer au mieux la distanciation entre les joueurs. Comme le raconte Glen Robinson III, ailier des Sixers, l’équipe vit plutôt bizarrement toutes ces dispositions.

C’est un peu bizarre. C’est une personne à la fois et ils nous ont mis sur des horaires au hasard. Ben (Simmons) est ici et part pendant que je m’arrête et Furk (Furkan Korkmaz) arrive et fait son travail, donc il y a environ une heure sur le terrain et 30 ou 45 minutes en salle de musculation. Le plus important est de garder tout le monde en bonne santé. Nous ne pouvons pas nous permettre de manquer quelques semaines d’entraînement à cause d’une erreur, alors je prends mon travail très au sérieux et je me tiens isolé. J’espère que mes coéquipiers et tout le personnel font la même chose que moi.

Avec un record de 39 victoires pour 29 défaites et une décevante 6ème place à l’Est, Philadelphie aura à cœur de repartir au combat et de jouer les trouble-fêtes dans une conférence dominée par l’ogre Bucks. À l’image de Joel Embiid, les hommes de Brett Brown ont connu une saison en dents de scie et ont rencontré quelques difficultés à l’extérieur. Pour leur premier match à Disneyland, les Sixers affronteront les Pacers, puis les Spurs.

Dans une fin de saison qui promet d’être pour le moins insolite et complètement inédite et avec le retour de blessure de Ben Simmons, les Sixers ont une réelle carte à jouer en tant qu’outsider. Se farcir le duo Embiid-Simmons au premier tour ressemblerait tout à fait un cadeau piégé. Puis, cette fin de saison semble aussi être la dernière chance pour Brett Brown qui peine à faire passer un cap à ce groupe.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités