*
Connect with us

Actualités

Les Celtics infligent aux Bulls la plus grosse raclée de leur histoire : +56

Source photo : Chicago Reader

Suivre les Bulls cette saison, c’est un peu comme se faire Dr Jekyll et Mr Hyde en continu. Enfin, pour être honnête on a plus souvent droit au mauvais côté de la franchise, et ce n’est pas cette nuit qui va nous faire mentir…

 » Ah, Fred Hoiberg est parti, les Bulls vont enfin bien jouer au basket et cesser de nous faire pleurer sur notre ancien jersey de Michael Jordan ou Derrick Rose ». Non ? Non !  Avec le match face à OKC, où ils avaient arraché la victoire sur un tir victorieux de Lauri Markkanen, beaucoup de fans ont du croire à un renouveau de la franchise sous l’ère Boylen et il y avait presque de quoi. S’il ne faut pas s’enflammer à la moindre victoire, il ne faut pas non plus tirer trop de conclusions lors d’une défaite. Sauf que celle de cette nuit fait vraiment tâche.

56 points d’écart, c’est un nouveau record de franchise pour les Bulls, et quoi de mieux que se le faire offrir par un ancien grand rival comme les Celtics. Ah elles sont loin les joutes Larry Bird-Michael Jordan. Désormais, c’est Kyrie Irving, Jayson Tatum et cie face à Ryan Arcidiacono, Justin Holiday et les autres. Ils ont beaux être jeunes et prometteurs, Markkanen, LaVine et Carter Jr n’ont absolument jamais existé contre Boston. D’entrée de partie, ils ont shooté en combiné à 0/10 pendant que les hommes de Brad Stevens leur envoyaient 17 points. Il aura fallu attendre 7 minutes et des lancers de Jabari Parker pour que le United Center assiste à l’ouverture du score de son équipe… Affligeant, et le reste de la rencontre ne sera guère mieux. Hormis Shaquille Harrison (20 points à 8/15 au tir), aucun joueur des Bulls n’a vraiment joué au basket et c’est une sorte de garbage time infini qui a été proposé sur le parquet… 133-77 : la dernière fois qu’un score pareil a été observé, c’était en mode « Pro » sur NBA 2K ! En même temps quand tu shootes à 6/24 du parking quand ton adversaire rentre 22 de ses 43 tentatives…

S’il est vrai qu’ils ont du laisser énormément d’énergie la veille pour s’offrir le scalp du Thunder, le manque d’efforts et d’intensité de cette nuit sont impardonnables. L’avantage, s’il y en a un, d’avoir été aussi mauvais, c’est que cette défaite les maintient plus que jamais dans la course au premier choix de draft… La saison va être longue dans l’Illinois…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités