Les Celtics frappent un grand coup à Miami (93 - 80) et auront la possibilité de conclure la série au TD Garden
*
Connect with us

Actualités

Les Celtics frappent un grand coup à Miami (93 – 80) et auront la possibilité de conclure la série au TD Garden

Celtics

Les Celtics ont frappé un grand coup en s’imposant (93 – 80) à Miami dans un match hyper défensif. Il aura fallu attendre le quatrième quart-temps et le réveil de Jayson Tatum et Jaylen Brown pour que l’issue du match se dessine. Les C’s s’offrent la possibilité de conclure la série au TD Garden, devant leur public.

Alors que les blowouts se multiplient dans ces playoffs et plus particulièrement dans cette série, on espérait y échapper pour ce match 5. Longtemps incertains, Robert Williams et Marcus Smart sont finalement disponibles pour le plus grand bonheur des Celtics. Le Heat de son côté devra encore une fois se passer du meilleur sixième homme de l’année : Tyler Herro. Et dans ce début de match, on a le droit à une vraie intensité de finale de conférence. Les deux équipes défendent dur et ne permettent aucuns tirs faciles. Les pourcentages en prennent alors un coup. Miami tire à 34% et 14% à trois points. Chez les C’s, le duo Tatum – Brown est à 1/8 et c’est le Heat qui prend l’avantage à la fin du premier quart-temps (17 – 19). L’intensité défensive est toujours aussi élevée. Les hommes d’Ime Udoka ratent leurs 7 premières tentatives du deuxième quart-temps. C’est Jayson Tatum qui stoppe la mauvaise série d’un shoot du parking. Mais la superstar de Celtics est en difficulté depuis le début de la rencontre. C’est Derrick White qui est bien en vue dans cette rencontre : 11 points (5/6 au tir). A Miami, c’est pareil, les joueurs majeurs, avec en première ligne Jimmy Butler, ont du mal. Les Floridiens s’appuient sur les bons passages de Bam Adebayo (10 points) mais aussi des joueurs du banc (18 points sur les 42 de l’équipe). Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un petit score et avec un écart de cinq points (37 – 42).

Au retour des vestiaires, c’est au tour de Miami de ne pas marquer. Après 6 minutes, le Heat inscrit enfin ses premiers points de la seconde mi-temps dans le jeu. Mais les deux équipes se rendent coup pour coup, et aucun réel écart n’est créé d’un côté comme de l’autre. L’adresse de Miami dans ce quart-temps fini par lui faire mal : 4/22 au tir et 1/13 à trois points et les C’s en profitent pour créer un écart de 11 points (58 – 69). Le momentum est complètement pour les Celtics. Jayson Tatum et Jaylen Brown, effacés depuis le début de la rencontre, se réveillent enfin. En face Miami accuse le coup et ne semble pas en mesure de répondre. L’écart se creuse encore et encore et laisse entrevoir un nouveau blowout, pour changer… La fin de match est complètement maitrisée par le duo Tatum – Brown qui offre la victoire à Boston (93 – 80).

Miami s’incline dans ce match et quand on regarde leur adresse au tir on comprend mieux :  30/94 au tir (31%) et 7/45 à trois points (15%) !! Il faut dire que les joueurs majeurs n’ont pas été présents non plus. Jimmy Butler n’est jamais rentré dans son match : 13 points à 4/18 au tir et 1/5 à trois points. Bam Adebayo lui a été présent par intermittence, mais c’est bien trop peu pour un joueur de ce calibre et d’autant plus à ce stade de la compétition. Globalement, le cinq titulaire du Heat a été surclassé par celui des Celtics : 42 – 74.

Du côté des Celtics, les stars ont longtemps été absentes, mais contrairement à celles de Miami, elles se sont réveillées au meilleur des moments. Jayson Tatum termine à une passe du triple-double : 22 points, 12 rebonds et 9 passes. Jaylen Brown lui termine à 25 points à 10/19 au tir et 5/9 à trois points. Al Horford a été aussi très présent et plus régulier dans ce match. Adroit, important dans la raquette, le pivot et ses 16 points ont été déterminants.

Avec cette victoire, les Celtics font un premier pas vers la victoire dans cette série. Ils auront la possibilité de décrocher leur billet pour les finales devant leur public. Lorsque les hommes d’Ime Udoka ont élevé leur niveau, Miami n’a pas su répondre et c’est assez inquiétant pour le prochain match. Attention quand même, cette série nous réserve des surprises depuis le début.

Officiel : la NBA a annoncé son match à Paris pour le 19 janvier

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités