*
Connect with us

Actualités

Les Bucks exigeants avec eux mêmes : « Il faut qu’on apprenne à contrôler le match entier »

Source photo : Clutchpoints

Avec Mike Budenholzer désormais à leur tête, les Bucks étaient attendus en ce début de saison régulière. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont été à la hauteur de leur potentiel.

A l’heure où nous écrivons, les Bucks ont tout simplement le deuxième meilleur bilan de toute la NBA (12-4), juste derrière les Raptors. Oui, ils font donc mieux que des équipes comme les Warriors, Rockets, Thunder, Sixers ou Celtics ! Véritables poisons en défense, l’armée de freaks de la franchise de Milwaukee détient également le meilleur rating offensif. Bref, on peut dire que les voyants sont au vert pour les Bucks. Et pourtant, il y a des détails qui fâchent un peu l’équipe, notamment lors de leurs dernières sorties face aux Bulls et Nuggets, où ils ont couru après le score avant d’entamer un comeback en seconde période.

 » Il faut vraiment régler ça. On doit mieux faire notre travail pour donner le ton. Je pense qu’on a fait du bon boulot, mais on peut encore faire beaucoup mieux ! C’est le talent qui nous a toujours sauvé. Je sens qu’on est si talentueux qu’on peut être mené de 10 ou 15 points et être toujours capable de l’emporter. Mais ça ne nous aidera pas, il faut qu’on apprenne à contrôler le match entier.  » Giannis Antetokounmpo via ESPN

Même son de cloche chez Mike Budenholzer, qui ne se fait pas de soucis et sait que ses joueurs arriveront à trouver plus de régularité sur 48 minutes. Une confiance que l’on peut comprendre, puisqu’avant ces deux dernières rencontres, Milwaukee était l’équipe qui réalisait les meilleurs second quart-temps de la ligue.

L’heure n’est donc clairement pas à l’inquiétude côte Bucks. Car quand on est à la fois une équipe capable de « terminer »  une rencontre en une seule mi-temps, mais qu’on montre aussi qu’on peut remonter plus ou moins n’importe quel écart, et bien on devient une équipe plutôt injouable ! Quand on pense que Budenholzer n’en est qu’à une quinzaine de matchs à leur tête…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités