*
Connect with us

Actualités

Les Blazers plus que forts que les Lakers dans le match pour le playin : Anthony Davis n’aura pas suffi

C’était le match le plus important dans cette soirée NBA. Le 6ème contre le 7ème de la conférence, les deux équipes avec le même bilan avant le match (37-29). Une bataille décisive pour savoir qui se battra le 18 mai pour sa survie pendant que l’autre attendra tranquillement le début des playoffs.

Premier fait marquant de ce match, Anthony Davis est bien titulaire pour les Lakers. L’ailier fort s’était fait mal au dos hier dans la défaite face aux Clippers, mais le match était trop important pour que la seule des deux stars disponibles soit absente. Et dès le début de match, on comprend pourquoi sa présence était requise. Avec Drummond en plus dans la raquette, c’est Robert Covington qui doit se charger du Unibrow. Il a beau être un défenseur magnifique, son manque de taille l’empêche presque de simplement contester Anthony Davis. Malgré tout, Portland démarre pied au plancher et prend rapidement de l’avance sur les Lakers. Norman Powell et Damian Lillard mène parfaitement l’attaque des Blazers et creuse un bel avantage. De l’autre côté, des Lakers maladroits (1/8 au shoot sur les 6 premières minutes) ne réagissent pas. Seul Wes Matthews se montre adroit dans des rares occasions, et comme la défense ne suit pas, Los Angeles prend l’eau sur ce premier quart temps, 34-22.

Pour le second quart temps, la physionomie du match change. L’entrée de Marc Gasol fluidifie le jeu des purple and gold, et les extérieurs trouvent enfin des paniers faciles. C’est le moment que choisit Kentavious Caldwell-Pope pour commencer son très bon match (17 points) et permettre aux Lakers de revenir à une hauteur respectable des Blazers. Une équipe de Portland toujours autant dans la difficulté dès qu’il s’agit de défendre. Les Lakers sont plus précis, perdent beaucoup moins de ballons, et reviennent à 4 points à la mi-temps, 59-55. Le troisième quart temps sera lui équilibré, les équipes se rendant coup pour coup. Les stars commencent à prendre le match en main, notamment Anthony Davis, de plus en plus recherché par son équipe. Il n’est pas bien accompagnés par ceux qui devraient faire figure de lieutenants. Kyle Kuzma est infâme (4 points à 18% au shoot) et Drummond n’est pas capable de jouer avec l’équipe et ne plante que 4 points sur le match. De l’autre côté, Lillard continue sa montée en régime pendant qu’Enes Kanter (10 points) apporte les petites choses qui compte pour garder une petite avance. 82-78 pour Portland à la fin du troisième quart temps.

La fin de match sera elle plus que tendue pour tous les spectateurs, les joueurs et les arbitres. On sent l’importance du match se ressentir dans les mains des joueurs, qui sont de plus en plus courts sur les shoots. Chez les Lakers, Alex Caruso essaye de se muer en lieutenant, et le fait plutôt bien, avec ses 18 points. Mais c’est un duel à distance prenant place entre Damian Lillard et Anthony qui animera cette fin de match. Un Damian Lillard monstrueux (38 points, 4 rebonds, 7 passes, à 67% au tir, 56% à 3 points et 100% aux lancers) plante plusieurs 3 points assommant les Lakers. Un run de 11-0 dans les 5 dernières minutes va mettre les Lakers à distance. Et même un Anthony Davis magnifique (36 points, 12 rebonds et 5 passes) ne sera pas suffisant. Pourtant pas malheureux auprès des arbitres, dont le sifflet a plutôt tourné vers Los Angeles sur la fin de match, les Blazers étaient plus fort. Et le shoot à 3 points pris par Kyle Kuzma en transition alors que les Lakers avaient réussi à revenir à – 3 n’a pas aidé l’équipe de Franck Vogel. Lillard et McCollum finiront le travail sur la ligne des lancers. 106-101 et la 6ème place de la conférence revient aux coéquipiers de Carmelo Anthony.

C’était le match à ne pas perdre pour les deux équipes. Et comme souvent en ce moment, c’est les Lakers qui sont défaits. Les Blazers filent vers les playoffs et Los Angeles doit se préparer mentalement au playin qui semble leur tendre les bras désormais.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Anthony Davis évoque le playin avec assurance : "Si cela arrive, cela arrive"

  2. Pingback: Auteur de son meilleur match cette saison, Anthony Davis savoure ce nouveau défi pour les Lakers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités