*
Connect with us

Actualités

Kevin Durant est vraiment le meilleur joueur du monde : si loin et si proche à la fois, la France perd armes à la main

Source photo : FIBA.com

Les ricains peuvent remercier Kevin Durant. La France avait rendez-vous avec Team USA pour remporter une éventuelle médaille d’or à l’issue de ces Jeux olympiques de Tokyo. Seule équipe à avoir battue les ricains dans un match officiel, les bleus y croyaient dur comme fer, mais Kevin Durant était de la partie et son match aura été léthal pour l’équipe de France. Faites entrez l’accusé : Kevin Durant. Il y aura beaucoup de regrets pour les bleus après cette défaite 82-87 tant la médaille d’or était proche.

Le match était attendu tant l’enjeu était important pour cette finale entre l’équipe de France et Team USA. Il fallait être sérieux dès l’entame de match et ce sont les bleus qui ont ouvert la marque en premier avec un gros dunk sur Kevin Durant. Dans ce premier quart, les Américains semblent très maladroits notamment de loin et n’arrivent pas à régler la mire. Les français en profitent et prennent rapidement 6 points d’avance grâce à Evan Fournier et Rudy Gobert. Le hic côté bleus, c’est les pertes de balles et ce pêcher mignon de l’EDF est bien présent dans cette première mi-temps. Team USA ne se laisse pas faire pour autant et KD commence à préchauffer. Sur la fin du premier quart, la France n’arrive plus à scorer face à la défense américaine et Team USA prend le lead pour clôturer ce début de match sur le score de 22-18.

Le second quart-temps est sensiblement le même, on sent les Américains fébriles et ces derniers commettent beaucoup de fautes. Toutefois, KD, qui commençait à préchauffer au premier quart a commencé à être très léthal. Il est bien aidé par Jayson Tatum qui a fait une excellente entrée en étant agressif vers le cercle. La France de son côté galère à scorer et Team USA prend rapidement un matelas. Le moment redouté contre cette équipe américaine ce n’est autre que la bataille des bancs, et Thomas Heurtel est tout simplement catastrophique enchaînant pertes de balles et shoots ratés. Fort heureusement, les bleus peuvent compter sur les 4 points rapides de Moustapha Fall pour nous garder dans le match. Rudy Gobert tente de donner le ton avec un dunk ravageur sur Kevin Durant et Evan Fournier nous permet de nous maintenir à seulement 5 points à la mi-temps.

En revenant des vestiaires, les bleus tentent d’arrêter l’hémorragie par le biais de Guerschon Yabusele qui commence à se sentir chaud du parking. Le seul problème n’est autre que les pertes de balles. Thomas Heurtel, déjà auteur d’une première mi-temps horrible, le meneur a remué le couteau dans la plaie en n’apportant strictement rien si ce n’est des points faciles pour Team USA. Si les bleus galèrent à scorer, Team USA de son côté peut compter sur son assassin, Kevin Durant qui rentre absolument tout et qui visiblement n’en a rien à foutre de son défenseur à l’image d’un Claude Makelele contre le Brésil en 2006. Autre problème côté Français, ce sont les attaques stériles qui sont proposées les unes après les autres. On pense notamment à des gars comme Nando De Colo ou Thomas Heurtel, qui n’ont jamais essayé d’attaquer sur des joueurs comme Devin Booker ou Damian Lillard. A 6 minutes de la fin du troisième quart, les bleus compilaient déjà 11 pertes de balles, soit au moins 4 fois plus que les Américains beaucoup plus disciplinés dans ce domaine. Pour clôturer ce troisième acte, on a eu le droit à des stops défensifs côté français et l’espoir a commencé à refaire surface. Seul hic dans tout ça, le nombre conséquent de lancers francs ratés par Rudy Gobert. Toutefois, comment en vouloir à l’un des rares joueurs de l’EDF ce soir qui a réellement donné ce qu’il avait pour être agressif et aller chercher ses points ?

Lors du dernier quart-temps de la rencontre, les bleus ont montré un peu de résilience et notamment grâce à Rudy Gobert qui continue de faire son chantier dans la raquette des Américains. Guerschon Yabusele et Timothé Luwawu-Cabarrot ont tenté par intermittence à trois points de raviver la flamme de l’équipe de France, mais Kevin Durant est partout et Jayson Tatum le supplée de la meilleure des manières en sanctionnant les errances défensives des bleus. Alors que les hommes de Vincent Collet ont compté jusqu’à 12 points de retard dans ce 4e quart, de bonnes séquences défensives notamment avec la bonne entrée de Frank Ntilikina ont permis aux tricolores de rester dans la rencontre. On note par ailleurs le très bon shoot du parking en sortie de dribble de Frank pour ramener la France à -3 seulement. Mais les États-Unis restent les États-Unis et Kevin Durant himself a pris un malin plaisir à remettre l’EDF au fond du trou. Dans le money-time, les Français ont eu l’occasion de recoller à la marque avec un énorme trois-points d’Evan Fournier qui a certainement dû passer la pire soirée de sa vie avec Jrue Holiday sur le dos toute la rencontre. Le miracle tant attendu n’a pas eu lieu et les Français se sont inclinés 82-87. Malgré cet échec, on notera tout de même la belle prestation de Rudy Gobert auteur de 16 points et 8 rebonds. Evan Fournier, de son côté plus en difficulté notamment à cause d’une défense rugueuse sur lui termine la rencontre avec 16 points à 5/15 au tir.

Le rêve de médaille d’or était proche, mais les Français ont manqué de réalisme avec 18 ballons perdus qui ont joué un grand rôle dans cette désillusion tricolore. Les Américains étaient très clairement prenable et les regrets vont être de mise pendant un certain temps. Quoi qu’il en soit, le parcours des bleus aura tout de même été géant et il faudra se servir de cette défaite serrée contre Team USA pour revenir avec le couteau entre les dents à Paris en 2024.

Kevin Durant Usa

Team USA avait besoin d’un leader et Kevin Durant ne s’est pas gêné pour plier la rencontre à lui seul. Auteur de 29 points à 9/18 au shoot dont plusieurs bombes du parking sur la tête des défenseurs français, The Slim Reaper a encore frappé.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Kevin Durant prolonge chez les Nets, en attendant James Harden et Kyrie Irving ..?

  2. Pingback: Klay Thompson donne la réponse qui tue sur l'affaire Durant :"Pfff. On s'en fout c'est internet"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités