*
Connect with us

Actualités

Le Thunder déroule en attaque et Paul George valide : « nous avons juste plus de créateurs »

Source photo : Youtube

Après un début de saison catastrophique avec aucune victoire et quatre défaites, le Thunder a remonté la pente comme un TGV. Si la défense est potentiellement monstrueuse, l’attaque l’est tout autant. Et d’ailleurs, depuis quelques jours/semaines, l’attaque se porte très très bien. Une raison peut tout d’abord s’expliquer : la venue de Dennis Schroder. Si en plus de cela, vous rajoutez les qualités de playmaking de Russell Westbrook et Paul George, vous gagnez en efficacité offensivement.

Depuis le début de la saison, on parle des bonnes surprises (Grizzlies, Clippers), des déceptions (Jazz, Celtics), mais finalement, on n’a jamais trop vraiment parlé du Thunder, hormis leur début de saison médiocre. Ils ont démarré par un 0-4 et ils ont ensuite enchaîné avec un 11-2, qui passe presque inaperçu. Justement, la victoire contre les Warriors n’a pas vraiment été soulignée, et elle est presque banale aux yeux de tous, malgré les présences de Klay Thompson et Kevin Durant, qui sont deux joueurs fantastiques et qui peuvent réaliser des cartons à tous moments.

Néanmoins, ce serait bien de remonter un peu plus loin car effectivement, cela fait depuis quelques temps que l’attaque du Thunder est en place. OKC déroule, et sur les cinq derniers matchs, les coéquipiers de Russell Westbrook ont inscrit plus de 110 points. Et s’il y en a qui s’éclate particulièrement depuis quelques semaines, c’est Paul George, qui retrouve sa forme alors qu’il galérait au début de saison à l’image de l’équipe. Selon lui, si OKC est en pleine forme, c’est grâce aux différents playmakeurs.

Russ est le gars qui veut que nous fassions des actions. Russ n’est pas un joueur à stats. Il veut que nous fassions des actions, il veut que le jeu soit ouvert pour tout le monde et vous le voyez. Vous le voyez avec moi, vous le voyez avec Schroder, qui fait des actions. Nous avons juste plus de créateurs maintenant. Cela nous enlève de la pression quand vous avez des gars qui peuvent faire des actions à différentes positions. Puis, quand j’ai deux meneurs qui peuvent faire des actions, le jeu est super facile pour moi.

Dennis Schroder, c’est 5.6 passes décisives par match, Russell Westbrook, c’est 9.1 passes décisives par match et enfin Paul George c’est 4.4 passes décisives par match. Les propos de l’ailier se résument parfaitement sur le match contre Golden State. Dans un autre match, monsieur triple-double aurait forcé des tirs tandis que malgré sa maladresse, le MVP 2017 n’en a pris que 15. L’All-Star a préféré créer pour les autres, notamment son back-up Dennis Schroder et le résultat est sans appel : 32 points.

Maintenant, c’est bien de le faire sur quatre-cinq matchs, c’est sur la durée qu’on attend le Thunder. L’année dernière, l’équipe était bien trop irrégulière, et on va désormais voir si les hommes de Billy Donovan ont appris de leurs erreurs et ainsi retenu la leçon. En tout cas, le talent est là, le potentiel est monstrueux aussi bien offensivement que défensivement, avec une polyvalence qui peut devenir dévastatrice. Et en playoffs, ce sera un facteur considérable à prendre en compte.

Sans trop faire de bruit, le Thunder est dans une sacrée forme. Ils ont bien rattrapé leur début de saison, qui fut exécrable. OKC enchaîne les bons matchs offensivement, et c’est en partie grâce aux qualités de playmakeur de Russell Westbrook, Dennis Schroder et Paul George qui permettent de se soulager entre eux. Le danger peut venir désormais de trois ou quatre joueurs au lieu de seulement PG13 ou Russ West. Si le Thunder est comme ça en playoffs, alors la foudre pourra tomber sur n’importe qui.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités