*
Connect with us

Actualités

Mike Conley se voit All-Star cette année, c’est sa dernière chance en même temps : « Tout est aligné et si ça ne se fait pas cette année, ce serait dur. »

Source photo : The Athletic

Avec la saison du Jazz, on peut s’avancer en disant que Donovan Mitchell et Rudy Gobert seront récompensés par une sélection au All-Star Game. Mais un troisième joueur d’Utah peut-il s’inviter à la fête ? Mike Conley pense que c’est légitime…

Souvent cité, jamais récompensé, Mike Conley fait partie de ces joueurs qui ont été proches d’être All-Star. A l’époque de Memphis, la question s’était souvent posée, mais à chaque fois, Marc Gasol et/ou Zach Randolph étaient plus côtés et finissaient avec l’étoile sur la veste. Pendant que le meneur restait dans l’éternel catégorie du joueur sous estimé. Sauf que cette saison, les cartes sont peut-être redistribuées pour Mike Conley. Le Jazz est en feu, le meneur est très en forme, donc toutes les conditions sont réunies pour Captain Clutch. D’ailleurs, même Mike Conley estime que c’est une occasion en or qui se présente, même si rien ne dépend de lui.

Cela en dirait long sur moi en tant que personne après l’année que j’ai eue, de revenir et de niveau auquel je suis. J’ai le sentiment de jouer assez bien pour être dans la conversation et franchement d’être l’un de ces remplaçants. Je pense que cette année tout est en place car nous avons le meilleur bilan et notre coach va coacher l’équipe. Tout est aligné et si ça ne se fait pas cette année, ce serait dur. 

C’est vrai que l’année dernière a été catastrophique pour lui et on a pas reconnu Mike Conley, bien que la bulle avait révélé des progrès énormes. Et cette saison, en plus d’avoir le meilleur +/-, le meneur confirme son impact défensif puisque le Jazz encaisse moins de 100 points (sur 100 possessions) lorsqu’il est sur le terrain, contre 111 lorsqu’il est sur le banc. Certes, c’est à nuancer car il partage fréquemment le terrain avec Royce O’Neale et Rudy Gobert mais quand même. Toutefois, Utah n’aurait-il pas au final les mêmes limites/problèmes que Memphis pour Mike Conley ? Dans le sens où les deux villes évoluent dans un petit marché, que le collectif prend le dessus et dans le même temps, Rudy Gobert ainsi que Donovan Mitchell restent un cran au dessus aux yeux des fans/coachs. En plus de la concurrence folle à son poste…

Entre le Mike Conley de la saison passée et celui de l’exercice en cours, la différence est énorme. D’un côté, on avait un meneur dépassé et maladroit alors qu’à l’inverse, cette saison, le gaucher est d’une influence très positive. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités