La déroute de San Antonio : défense digne de PL, les Spurs se font rouler dessus par Jaylen Brown – The Daily Dunk
Connect with us

News

La déroute de San Antonio : défense digne de PL, les Spurs se font rouler dessus par Jaylen Brown

Source photo : USA Today Sports

En ce samedi soir, nous avons pu assister à 23:00 (heure française) à la rencontre entre les San Antonio Spurs et les Boston Celtics à l’AT&T Center. En voici le résumé, les tops et les flops.

Si ce match débute avec un run des Spurs qui commencent avec un 7-0, c’est bel et bien les Celtics qui prennent la main du match dans le premier quart temps, notamment sous l’impulsion de Jaylen Brown (12 points dans le premier quart temps). Et les trop nombreuses pertes de balle des Spurs, la bonne adresse des Celtics ainsi que la très mauvaise défense de San Antonio vont faire mener les Celtics 39-30.

Et le deuxième quart temps va suivre la même dynamique. Les Celtics déroulent et jouent un excellent basketball. Seul DeMar DeRozan arrive à maintenir les Spurs à une distance raisonnable, malgré les excellentes performances de Marcus Smart et de Jaylen Brown avec Kemba Walker pour distribuer le jeu. LaMarcus Aldridge est fantomatique, et les Celtics atteignent les 72 points à la mi temps et mènent de 18 points.

Au retour des vestiaires, on assiste à une légère réaction des Spurs qui font alors jeu égal avec Boston. Grâce à DeMar DeRozan, Bryn Forbes et un très bon Patty Mills en leader de la second unit, les Spurs s’accrochent au tableau d’affichage. Côté Celtics, un Robert Williams III ultra dominant régale de par ses contres et ses dunks spectaculaires, et Kemba, dans un rôle de chef d’orchestre, récite parfaitement sa partition. Les Celtics mènent alors de 13 points : 104-91, et l’espoir perdure chez les Texans.

Mais, les Celtics réalisent une énorme entame de quatrième quart temps et en 3 minutes, grâce notamment à Brad Wanamaker et Robert Williams III qui continue à régaler, les Celtics mènent de 21 points et anéantissent les espoirs des Spurs. C’est alors parti pour énorme garbage time pour les 8 dernières minutes. Pas grand chose alors à signaler, si ce n’est 2:30 de jeu pour Vincent Poirier et une bonne entrée de Chimeze Metu, à 7 points en 9 minutes. Victoire des Celtics 135-115.

Niveau scoreurs : DeRozan (22 points) et Patty Mills (20 points) sont les meilleurs chez les Spurs, et Jaylen Brown (30 points) et Kemba Walker (26 points) font le travail pour Boston.

Les tops : Jaylen Brown, MVP du match, score 30 points et est également décisif sous le cercle avec 7 rebonds. Il a su être le fer de lance de l’attaque des Celtics, qui n’aurait pas été aussi efficace sans lui. L’attaque des Celtics, justement, est elle aussi une grande source de satisfaction. Boston réalise un match à 135 points grâce à un système d’attaque extrêmement bien rodé avec Kemba Walker qui gère cela d’une main de maître, et plusieurs très bons joueurs d’attaque pour l’entourer : Jaylen Brown, Jayson Tatum, Marcus Smart… L’un des joueurs marquants de ce match est Robert Williams III. L’intérieur de Boston réalise un match d’une énergie folle, régale avec de nombreux dunks spectaculaires, est d’une dominance incroyable en défense (6 contres, record en carrière et 7 rebonds) et a su être décisif offensivement quand il le fallait.

Pour les flops, tout d’abord, impossible de ne pas citer la poisse de Gordon Hayward. Durant le second quart temps, après une action qui paraît anodine, le joueur sort sur blessure, et on apprend la nouvelle un peu plus tard dans la soirée… fracture de la main. Pour lui qui était de nouveau à un top niveau après sa grosse blessure il y’a 2 ans, cette blessure arrive au pire moment. Parmi les flops, on ne peut pas ne pas citer également LaMarcus Aldridge. Il est le symbole de la débâcle des Spurs : il affiche des stats terrifiantes de 3 points, 4 rebonds et 1 passe décisive en 26 minutes, bien loin de ses standards. Le pivot des Spurs a été fantomatique tout le match, en attaque comme en défense. Puis, la plus grosse déception est la défense de San Antonio. En encaissant 135 points à domicile, on peut sûrement parler d’humiliation pour l’équipe texane, qui n’a su à aucun moment contrecarrer les systèmes de Brad Stevens, qui bien que très efficaces n’étaient pas toujours très élaborés et consistaient en de simples blocks et démarquages, ce qui a amplement suffit.

Cela dit, il n’y a pas le feu au lac pour les Spurs, qui affichent un bilan de 5 victoires pour 3 défaites et se placent à la 7ème place de leur conférence. Les Celtics confirment eux leur excellent début de saison et vont se placer à la première place du classement de la conférence Est. Focus désormais sur le match contre les Grizzlies et le retirement du maillot de Tony Parker pour les Spurs, lundi. Les Celtics recevront eux lundi les Mavericks de Luka Doncic.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News