Connect with us

Actualités

La déclaration de la nuit : Vincent Collet craque complètement sur l’Espagne…

Equipe de France de Basket – l’Espagne a gagné l’euro et l’a amplement mérité. Parfois, c’est bien mieux de ne rien dire, acquiescer, et rendre hommage à l’adversaire sans trouver d’excuses. C’est ce qu’aurait dû faire Vincent Collet mais ce genre discours est prononcé depuis maintenant quelques années.

Le coach de l’équipe de France a expliqué les nombreuses raisons de la défaite (merci les balles perdues) et même s’il a déclaré certaines choses positives sur l’Espagne, on sent bien que le seum prédomine. C’est assez culotté d’agir ainsi vu le niveau de l’équipe de France. Une finale, ça se gagne et pour ça, il faut une vraie équipe, un vrai collectif et aussi un coach qui assume ses responsabilités, ce qui ne fut pas le cas. Hormis le match contre des polonais à moitié bourrés, la France n’a pas été à son niveau et c’est une réalité qu’il faut assumer. Bien sûr, il ne faut rien enlever à nos bleus, qui se sont battus mais si on parle d’un pur niveau basketballistique, notre chère équipe de France n’a pas été à sa place. On a la chance d’avoir un certain talent, car ce fut un miracle d’avoir été dans le dernier carré. Histoire de ne pas être mauvaise langue, Vincent Collet a déclaré que l’Espagne était une grande équipe, qui a très bien joué mais quand il répertorie les erreurs de ses joueurs sans se remettre en question, difficile de ne pas voir un manque de crédibilité sur son objectivité :

« C’est une énorme désillusion. L’Espagne n’avait jamais joué à un tel niveau dans cette compétition »

Visiblement, le coach n’a pas regardé la confrontation face à l’Espagne et la façon dont la Roja a réussi à annihiler Dennis Schroder dans le money-time. Le roster est forcément doué mais contrairement à nous, les espagnols ont joué une énorme finale, une très grande phase finale et l’ont surtout fait en équipe. Pour l’instant, on revoit encore et toujours le même schéma à travers les années. Un cas de figure à celui des filles. Toujours très, très bien classé dans l’élite mais incapables de finir le travail. Est ce que les gars changeront aussi de coach ? On devrait avoir une réponse très vite…

Quand Ronny Turiaf apprend sa future opération au cœur, c’est l’âme du soldat qui prend le dessus : « Il faudra me tuer, je vais m’en sortir ! »

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Histoire de se briser le cœur, Marine Johannes met l'ambiance chez les bleues : "Les gens, ils vont dire que je me plains"

  2. Pingback: Gabby Williams balance un shoot ultra clutch ligne NBA pour tuer le match : la définition d'une tueuse, la coupe du monde est lancée !

  3. Pingback: Le genou de Lonzo Ball ne va pas mieux : le meneur ratera le début de saison

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités