Connect with us

Actualités

La décision fait débat : Kevin Love méritait sa place selon le boss de team USA

Source Photo : Emilee Chinn

Dans la liste des joueurs qui rejoindront Team USA cet été, Kevin Love est le plus discuté. Il n’a pas fait une très belle saison et d’autres auraient pu avoir cette opportunité, à commencer par le MIP Julius Randle. Pourtant, Jerry Colangelo en a décidé autrement et fait confiance à l’ailier fort des Cavs.

Les Etats-Unis ont rassemblé une très grosse équipe pour les Jeux olympiques de Tokyo avec du all-star à foison. Parmi cette belle liste, la présence de Kevin Love ferait presque tâche à côté des Monstars. Le joueur de Cavs n’a disputé que 25 matchs cette saison, pour une moyenne de 12 points par match dans une équipe de Cleveland toujours dans les profondeurs de la conférence Est. Le directeur de Team USA, Jerry Colangelo, croit pourtant en Kevin Love et explique son choix de l’emmener aux J.O.

« La meilleure raison de dire pourquoi Kevin Love est un plus dans cette équipe, c’est grâce à son expérience internationale. Oui, c’est vrai qu’il n’a pas joué grand-chose ces dernières années, mais il a de nombreux atouts, de l’engagement et une bonne condition physique. C’est un gars polyvalent à l’avant qui peut prendre des rebonds et rentrer ses tirs. Qui peut dire combien de minutes chaque joueur disputera ? Les 12 joueurs n’auront pas le même temps de jeu. Il fallait remplir la liste avec des role players. »

Maintenant, Kevin Love est donc officiellement catalogué comme un role player en NBA, malgré son chèque annuel de 40 millions de dollars. Colangelo évoque ici l’expérience, même s’il n’est pas retourné avec Team USA depuis neuf ans, et il a participé à deux compétitions internationales : le Mondial 2010 et les J.O. de 2012. Sa sélection reste donc surprenante, sachant que de nombreux ailiers forts ont réalisé une bien meilleure saison, et qu’ils auraient pu accepter un rôle de second couteau dans cette équipe.

Ce qui dérange également beaucoup de personnes dans le choix de prendre le champion NBA 2016, c’est son comportement depuis plusieurs années. Depuis sa prolongation surprise à Cleveland après le départ de Lebron James, Kevin Love s’est rapidement lassé et ne s’est montré ni comme un bon leader, ni comme un bon coéquipier. Dans une équipe en reconstruction avec pas mal de jeunes, Love ne montre pas un bel exemple et ne s’implique pas dans le projet des Cavs. Il a voulu son départ quelque temps après, mais personne n’est prêt à encaisser son contrat.

Kevin Love jouera donc les roles players en bout de banc lors des J.O. avec Team USA. Jerry Colangelo voulait ce genre de joueurs, malgré ses mauvaises dernières saisons à Cleveland. On ne le verra probablement pas beaucoup sur les parquets de Tokyo, mais Love pourra ajouter une nouvelle médaille d’or à son palmarès.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Après Dirk Nowitzki pivot titulaire, Kevin Love devrait l'être : Tyronn Lue encore au top

  2. Pingback: Une raquette Jae Crowder x Kevin Love dans le cinq des Cavs : Bienvenue en 2017

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités