Connect with us

Actualités

Kyrie Irving raconte le moment décisif qui a changé l’état d’esprit des Celtics

pressherald.com

Les Boston Celtics traversent actuellement une période positive avec 7 victoires sur les 9 deniers matchs dont deux face à des concurrents directs à l’Est : Sixers et Pacers. Ce regain de forme est due à une réunion entre les joueurs qui aurait permis de créer une réelle alchimie comme nous l’explique Kyrie Irving.

Le 31 décembre, les Celtics perdaient une rencontre importante face aux Bucks d’un duo Giannis – Middleton en feu (107-121). Cette défaite, la troisième de suite, fut celle de trop pour les hommes de Brad Stevens. Les joueurs se sont tous réunis dans le vestiaire pour élucider le problème et trouver rapidement des solutions. Pour Kyrie Irving, cette réunion de crise a permis à tous d’exprimer leurs envies personnelles et collectives :

« A ce moment-là, joué contre Milwaukee, nous n’étions pas non plus en mauvaise posture mais nous avions besoin de se dire certaines choses dans ce vestiaire. Ça fait du bien de se libérer. En tant qu’adultes qui ont des attentes personnelles, c’était bien d’apprendre ce que chacun souhaitait pour lui même et pour l’équipe »

A partir de cet instant, Boston va alors enchaîner deux grosse victoires, la première face à Charlotte 119-103. Et la fameuse rencontre de Noël face au rival de Philadelphie. Une partie intense remportée après en prolongation grâce aux 40 points de Kyrie Irving.

Malgré deux (gros) revers face aux Rockets et aux Spurs, les Celtics déroulent un basket collectif et efficace qui caractérise leur état d’esprit. Dernière démonstration en date : la nuit dernière face aux Pacers, une rencontre dominé facilement 135 à 108. Durant la partie, les Celtics ont délivré 32 passes décisives, une énième preuve de l’alchimie qui se construit petit à petit. C’est d’ailleurs la cinquième fois de suite que les verts terminent avec plus de 30 passes décisives au compteur !

De plus, Kyrie Irving n’a pas eu à employer les grands moyens. Le leader offensif des C’s n’a scoré que 12 petits points, loin des 23 qu’il plante en moyenne cette saison. Le n°11 s’est dit très satisfait de cette situation :

« Nous mettons des bons shoots et nous continuons à se rendre meilleurs les uns les autres en réalisant des actions que nous ne réalisions pas en début de saison. En ce moment, j’ai l’impression que nous sommes dans une situation confortable qui nous permet de trouver les bonnes occasions dont nous pouvons tirer avantage, délivrer une passe dans le timing. Se soucier juste de la bonne passe à faire ou la situation dans laquelle un coéquipier va shooter.

Donc, tout ce dont nous avons parlé en début de saison se traduit aujourd’hui sur le terrain. Ce n’est que du positif. Et quand je n’ai pas à marquer 30 points, ça me va. »

 

Les Celtics montrent enfin le potentiel qu’on leur louait en début de saison. L’armada verte prend forme, les joueurs saisissent progressivement leurs rôles dans une équipe blindée en talents. Avec 25 victoires pour 15 défaites, les Celtics se rapprochent toujours plus du podium de la Conférence Est. Lors de cette réunion les Celtics ont sûrement coché la date du 22 février : la revanche face aux Bucks.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités