Connect with us

Actualités

Kyle Lowry rappelle à Lebron James qui est le tenant du titre : la définition d’un chef d’oeuvre

Toronto avait dominé Los Angeles au « match aller ». La franchise canadienne repart avec une nouvelle victoire et Kyle Lowry a été le héros de la soirée. Le résultat ne définit pas la rencontre, qui fut bien plus serrée (107 à 92).

Que faisiez vous en 2014 ? Iggy Azalea était numéro 1 des charts RN’B, c’est dire que la période était horrible. 2014 est surtout la dernière fois que les Lakers ont battu les Raptors. A l’époque, le défunt Kobe Bryant n’était pas encore parti à la retraite. Les Angelinos ont par la suite perdu 11 rencontres de suite face aux Raptors. Le boss de la soirée se nommait Kyle Lowry : 33 points à 8/16 shoot, 5/9 à 3 points, 12/15 aux lancers, 14 rebonds et 6 passes. Nick Nurse disait de son joueur fétiche : « C’était du vintage Lowry ». Le joueur s’est donné aux 4 coins du terrain, en multipliant les charges. Pas mal du tout en attaque, le money-time a été du feu de dieu, avec pour victimes principales Anthony Davis et Kyle Kuzma. Qu’importe que Lebron James ait réussi un chasedown sur son collègue, Kyle Lowry a planté le dagger pour tuer le match.

Toronto a été bon d’entrée jeu en alignant un violent 11 à 0. Ce match a été d’une bizarrerie sans nom, l’adresse extérieure étant aux abonnés absents. A titre d’exemple, l’équipe purple & gold n’a jamais aussi mal shooté qu’hier cette saison. OG Anunoby était envoyé en mission sur Lebron James, de quoi se remémorer le cauchemar de 2018, quand le King avait planté le buzzer au match 3 contre Toronto. S’il devait se faire remarquer en défense, c’est bien en attaque qu’il a assuré avec 23 points. Une performance bienvenue, à cause de la panne au shoot de Pascal Siakam (5/17). Ce dernier a tout de même été costaud dans les autres secteurs. Toronto a su user les deux superstars que sont Davis et James, grâce à leur défense. Capable de sortir vite à 3 points, tout en contrôlant la raquette, peu d’équipes peuvent avoir un tel équilibre défensif et face à une équipe mal organisée ou en panne de shoots, leur schéma en défense a l’occasion de faire très mal.

Le duo de superstars des Lakers ne combine que 34 points. Pire encore, les autres joueurs du 5 ajoutent seulement 8 points. Danny Green a encore eu la bonne idée d’envoyer des briques (0/8 au shoot et 0/7 à 3 points), à croire qu’il jouait encore pour Toronto. Le banc a été plutôt bon et les Lakers pouvaient y croire, surtout quand James a chauffé à 3 points, en alignant deux de suite. Mais durant sa courte sortie, Kyle Lowry s’est chargé des affaires courantes. Le match n’a pas été des plus appréciables pour les fervents fans d’orgies offensives mais a prouvé une chose, Toronto a tout pour défendre sa couronne.

Lebron James a déclaré après match que les Raptors avaient un ADN de champion. Ces derniers ont été énormes cette nuit et comptez sur eux pour faire du bruit et pourquoi pas offrir une revanche contre les Bucks en finale de conférence.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités