Kobe Bryant explique comment il voulait tirer le meilleur de ses coéquipiers : la leçon fait mal, surtout un lendemain de soirée !
*
Connect with us

Actualités

Kobe Bryant explique comment il voulait tirer le meilleur de ses coéquipiers : la leçon fait mal, surtout un lendemain de soirée !

Source photo : Youtube
S’il y a bien un terme pour désigner Kobe Bryant, c’est la Mamba Mentality avant tout ! La légende des Lakers est réputé pour son acharnement à l’entraînement, beaucoup moins pour sa tendance à lâcher le ballon.

Si Kobe Bryant dispose sans hésiter d’un des plus grands QI basket de l’histoire de la NBA, il a souvent, pour ne pas dire tout le temps, eu la volonté de gagner par lui-même, impliquant assez peu ses coéquipiers. Retraité depuis déjà plus de deux ans, l’arrière a expliqué dans une interview sa façon bien à lui de rendre ses coéquipiers meilleurs. On s’en doutait, ça n’implique pas forcément à ses yeux de beaucoup distribuer le ballon. Kobe évoque plutôt la façon dont il préparait mentalement le reste de l’équipe.

 » Quand je jouais, j’ai du apprendre à tirer le meilleur de mes coéquipiers. Les gens pensent que c’est quelque chose de facile, qu’il suffit juste de passer le ballon. On ne rend pas les autres meilleurs comme ça, vous devez plutôt avoir un impact sur leur comportement. Je leur disais ‘peu importe que nous soyons à Miami ou à Chicago, nous avons un back-to-back, vous ne devez pas sortir, il faut se reposer’. Mais on ne suivait pas mes conseils. Donc, je leur disais ‘Ok, sortons, je vais boire un coup avec vous’. Et le lendemain, je frappais à leur porte à 5h du matin et leur disais ‘Je sors avec toi, donc toi tu vas aussi venir avec moi. C’est comme ça que ça marche.’ Et ils étaient morts, au moins ça leur faisait retenir la leçon. Si tu veux faire ça, sortir, fais-le, mais tu ne dois pas oublier la vraie raison qui fait que tu es ici. Je leur montrais que je pouvais faire ça, mais malgré tout avoir la volonté et l’énergie pour me lever tôt et aller m’entraîner. Du coup ils se disaient  » Soit je le fais aussi, soit je reste dans ma chambre d’hôtel.  » Kobe Bryant via Lewis Howes (à partir de 10’30)

Difficile d’être surpris par ce genre d’anecdotes, mais ça ne fait que confirmer le bourreau de travail qu’il pouvait être avec lui-même, mais aussi avec ses partenaires. Kobe a fait passer le basket avant tout, y compris ses relations familiales. Quand à passer le ballon, il avait déjà été clair à ce sujet en visant son malheureux ancien coéquipier Kwame Brown : « Et a qui aurais-je du passer le ballon ? Kwame Brown ??!! « 

Pour ceux qui veulent d’autres exemples précis de l’énorme masse de travail que s’imposait Kobe et des répercussions que cela avait sur les autres joueurs des Lakers, la biographie « Showboat » rédigée par Roland Lazenby est une véritable mine d’or.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités