*
Connect with us

Actualités

Killian Hayes est prêt à charbonner après une saison décevante : le meneur doit une revanche aux Pistons

Source image : Raj Mehta

La première saison de Killian Hayes aux Pistons aura été… courte. Le meneur français n’a pas su répondre pour l’instant aux attentes placées en lui, et, malgré quelques flashs intéressants, va devoir montrer beaucoup plus dès la saison prochaine.

C’était attendu sur certains points. Killian Hayes n’est pas encore fait pour le jeu NBA. Trop frêle physiquement, trop jeune avec ses 19 ans, pas encore l’âme d’un leader gestionnaire, bref, pas encore prêt. Et il en aura fait les frais tout au long de la saison. Avec un début de saison catastrophique puis une blessure l’ayant éloigné des parquets pendant 3 mois, on ne peut pas dire que le français a été verni par les circonstances. Les attentes placées en lui restent pourtant immenses, et sa fin de saison est bien plus prometteuse. Quelques shoots et drives, une bonne gestion de la balle et une vraie intelligence sur les lignes de passes, lui permettant d’intercepter. Malgré Ses quelques progrès sur le terrain, l’intersaison s’annonce pleine de travail pour le meneur, qui ne craint pas cela.

« J’ai beaucoup de travail à faire. C’est une grosse intersaison qui nous attend tous, pour bien faire les choses. »

Le staff des Pistons continue de placer énormément d’espoirs en Killian Hayes. Le numéro 7 de la dernière draft fait partie intégrante de la reconstruction des Pistons, aux côtés des autres rookies, Saddiq Bey et Isaiah Stewart. Un trio meneur – ailier – pivot complété par Jerami Grant, Sekou Doumbouya ou Mason Plumlee, pour un effectif encore jeune et coaché par un Dwane Casey qui a fait ses preuves dans la grande ligue. Ajoutez à cela l’arrivée prochaine d’un top rookie, les Pistons ayant la deuxième plus grande probabilité d’obtenir le premier choix de la draft, les choix du front office payent. Troy Weaver, le general manager, est d’ailleurs revenu sur la courte saison (26 matchs) de Killian Hayes et son futur au sein de la franchise.

« Il fait partie du projet. C’est compliqué pour un meneur, encore plus pour un meneur rookie, à 19 ans. Mais c’est pour cela qu’il a signé, pour cela que nous l’avons signé. Il y allait avoir des douleurs en grandissant et il les a définitivement eu, mais on est heureux avec lui, son éthique de travail et où il se projette. »

Les Pistons continuent de faire confiance à Killian Hayes pour être le gestionnaire de leur projet. Un projet que le meneur français va vouloir mener à bien en commençant par cet été. Attention au retour du numéro 7 en octobre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités