*
Connect with us

Actualités

Kevin Durant compare son retour à faire du vélo : 33 points en 28 minutes, c’est du genre Tour de France

Kevin Durant avait manqué les 3 derniers matchs de ses Nets suite à une contusion à la cuisse. 33 points en 28 points pour son retour face aux Suns, on peut dire que le retour est plus que correct. En même temps pour lui, mettre des paniers c’est comme faire du vélo, ça ne s’oublie pas.

Le monde du basket attendait son retour comme le messie. A peine revenu de sa précédente blessure, Kevin Durant devait encore nous quitter la semaine dernière dans le match contre le Heat à cause d’un coup reçu sur un drive. Le résultat était une légère contusion à la cuisse, qui l’a tenu éloigné des parquets pendant 3 matchs. Hier soir l’ailier de Brooklyn a fait son retour contre les Suns et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’y est pas allé avec des gants. 28 minutes de jeu, 33 points à 12/21 au tir et 2/3 à 3 points avec la victoire en prime face à de valeureux Suns.

Le staff des Nets a voulu y aller avec prudence avec leur franchise player, en le faisant commencer sur le banc pour le faire entrer sur le parquet à 8 minutes de la fin du second quart-temps. L’envie de limiter les minutes était évidente, pour éviter une potentielle rechute. La restriction parait pourtant avoir volée en éclat en seconde mi-temps, puisque Kevin Durant a disputé 20 des 24 minutes de celle-ci. Des restrictions de minutes et une présence décidées en commun avec son coach, Steve Nash :

« Je devais juste faire avec et m’adapter à la situation. Le coach m’a demandé si je voulais être dans le 5 ou sur le banc, et je sentais que ça serait un plus gros challenge pour moi de me concentrer et de rentrer dans le match si je sortais du banc, donc je voulais voir comment ça marcherait. Si j’avais mal shooté, j’aurais probablement été énervé de sortir du banc, mais j’ai été capable de rentrer quelques shoots. Mais c’était un bon exercice pour moi de me remettre au rythme ».

Kevin Durant était blessé il y a encore 2 jours ? Difficile d’y croire tant le numéro 7 apparait toujours sur le parquet comme s’il ne l’avait jamais quitté. D’une aisance technique déconcertante, d’une facilité à se mouvoir en attaque, le Snake porte bien son surnom. Mais plus que sa technique, que l’on sait suprême, c’est le côté physique qui impressionne. L’ailier des Nets sort de deux saisons qui l’ont vu plus souvent être en civil qu’en tenue, mais dès qu’il pose un pied sur le terrain, une impression qu’il ne l’a jamais quitté nous envahit rapidement. Dans les déplacements latéraux, dans la façon qu’il a de sortir des écrans, de dunker, de jouer au poste ou même de défendre. Mais pour Kevin Durant, jouer au basket est assez comparable à se remettre sur un vélo :

« C’est comme rouler sur un vélo. Vous vous mettez sur vos pieds et vous essayer juste de retrouver votre rythme. Et je pense que mes coéquipiers ont fait un superbe travail pour me rechercher pendant le match, et j’ai voulu revenir aux choses que je fais habituellement. Les shoots que j’ai bossé à l’entrainement et au shootaround, j’ai essayé le plus possible de retrouver mon rythme et après d’être un peu plus créatif au fur et à mesure que le match avançait. C’était un bon début ».

Un retour plus que prometteur pour Kevin Durant, qui a retrouvé son jeu et son équilibre physique en quelques minutes. Ces Nets semblaient déjà inarrêtables hier soir, même pour la seconde meilleure équipe NBA, et tout ça sans James Harden. Attention messieurs-dames, le train Brooklyn est lancé et le commandant Durant est de retour à bord et en pleine forme.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le shérif est de retour en ville : Kevin Durant brule l'Indiana à lui seul, James Harden et Kyrie Irving peuvent se reposer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités