Kent Bazemore n'avait pas prévu le coup de sang de Bradley Beal : "Il n'y a vraiment rien à expliquer"
*
Connect with us

Actualités

Kent Bazemore n’avait pas prévu le coup de sang de Bradley Beal : « Il n’y a vraiment rien à expliquer »

Source image : fr24news

L’affrontement en NBA ne se déroule pas que sur les parquets. Cela fait deux jours que Bradley Beal et Kent Bazemore s’invectivent par déclarations interposées. Une réaction que n’avait pas prévu l’arrière des Warriors.

Kent Bazemore et Bradley Beal ne vont pas devenir les meilleurs amis du monde, ça c’est sûr. Après le match de dimanche des Warriors, qui avait vu Stephen Curry planter 46 points face au Thunder, l’arrière des Warriors avait tenté une petite blague sur la course au meilleur marqueur de l’année que se dispute Stephen Curry et Bradley Beal. Sa déclaration à l’époque :

« 49 points en 29 minutes c’est irréel. Nous avons des gars qui se blessent aux ischios pour suivre le rythme. »

Une pique que l’arrière des Wizards n’a pas du tout bien pris, incendiant Kent Bazemore sur les réseaux sociaux dans la journée, en déclarant qu’il ne connaissait rien de lui, pourquoi il jouait au basket, ses motivations, et surtout qu’il n’a pas besoin de la reconnaissance du numéro 26 des Warriors. Un retour de bâtons que n’avait pas prévu l’arrière, qui a essayé de se dédouaner hier face aux médias.

« Je pense que vous ne pouvez plus blaguer désormais. Je ne dis pas des choses pour froisser les gens, mais si vous voulez savoir où est ma loyauté, elle est chez Stephen Curry. Pour tout ceux qui le poursuivent, ça va être compliqué ».

Lorsque que les journalistes ont voulu savoir s’il allait essayer de joindre Bradley Beal pour expliquer ce qu’il voulait dire dans sa déclaration initiale, l’arrière a répondu franchement.

« Il n’y a vraiment rien à expliquer. J’étais en train de rire, j’ai dit ça sans conviction. Il n’y a rien de malicieux dans ce commentaire. » « Il était 11:30 du matin, je venais de finir mon café et je me sentais bien, heureux de voir vos visages, et c’est tout. Je ne pense pas que j’aurais réagi de cette manière. Mais chacun sa façon d’être. C’est un grand joueur, ça fait longtemps que je joue contre lui, il est meilleur chaque année, [je lui souhaite] un prompt rétablissement. J’espère que ça aidera ».

Kent Bazemore essaye de dédramatiser le conflit qu’il y a eu entre lui et Bradley Beal sur les derniers jours. Un beau geste de la part de l’arrière qui devrait permettre d’enterrer la dispute. Mais attention à la prochaine visite de Beal du côté de Golden State, ça pourrait tourner au massacre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités