*
Connect with us

Actualités

Kawhi Leonard est déjà une légende de Toronto : Philadelphie envoyé en vacances par la superstar des Raptors, auteur d’un match de fou furieux

Source photo : Twitter

Toronto est en finale de conférence ! Quel match, quel finish ! Le game winner de Kawih Leonard, les larmes de Joel Embiid, la franchise de Toronto a eu sa revanche et a peut être vécu le plus beau jour de son histoire. Une victoire 92 à 90 et Kawhi Leonard aura été énorme : 41 points à 16/39 au shoot, 8 rebonds et 3 passes décisives.

GAME. 7. Tout simplement les meilleurs mots de la terre. Comme chaque équipe à l’extérieur dans un game 7, les Sixers prennent cher en début de match avec un 6 à 0 encaissé. Le match sera d’ailleurs très défensif entre tension, maladresse et grosse défense. JJ Redick débloquera le compteur de Philadelphie avec un joli 3 points en sortie d’écran mais va surtout provoquer deux fautes de Kyle Lowry. C’est alors que Vanvleet rentre en jeu et va ENFIN se montrer agressif, oubliant de ne que shooter de loin.  Malheureusement, il n’aura pas d’impact dans la suite du match. Il provoque et les Raptors ont enfin les jambes en courant en transition, après de belles séquences défensives, à l’image de Green ou encore Leonard. Ce dernier termine meilleur marqueur du 1er quart avec 8 points. C’est un vrai mach de séries et Toronto ne mène que 18 à 13 après 12 minutes. On se croirait dans les années 2000.
Dans les 2ème quart-temps, l’adresse à 3 points va sauver les Sixers. Ennis et Redick trouvent mouche pour revenir à une petite possessions des Raptors. Ils vont même réussir à passer devant mais Toronto finit très bien le quart-temps. Si Kyle Lowry se fait manger sur les switchs en défense, il se rattrape en attaque. Kawhi Leonard se ramène à la fête, en claquant un move à la Michael Jordan. +4 à la mi-temps, une avance convenable vu l’abattage des role-players d’en face.

Le 3ème quart-temps est très bien démarré par les hommes de Nurse. Kawhi Leonard pointe déjà à 19 points tandis que Gasl est très agressif. L’adresse n’est pas au rendez-vous en face, notamment Embiid qui ne trouve pas le chemin du cercle. Lui et Butler combinent un 3/19 à ce moment du match. Et c’est là que l’adresse à 3 points dont on parlait en première mi-temps va faire mal. Un magnifique 16 à 0 de la part de Philadelphie. Butler, Redick (17 points), Harris, tout le monde participe. Kawhi semble exténué, lui qui a déjà tenté 25 shoots, pour 8 réussites seulement. Mais la solution viendra de Kyle Lowry qui donne une énergie folle aux siens, en chopant 3 rebonds offensifs en quelques minutes, pour aider ses petits copains à scorer !
C’est alors que Jimmy Butler se met à se réveiller tout comme Joel Embiid (21 points). Alors menés, les Raptors vont s’en remettre encore et toujours à Kawhi Leonard. L’ailier prend feu, malgré qu’il ait déjà tenté plus de 30 shoots. Les équipes s’échangent les bastos avant le grand money-time. Il reste 2 minutes à jouer, Kawhi Leonard rentre un gros shoot pour mettre son équipe devant de deux points. Sur la possession suivante, Lowry défend parfaitement bien et envoie Siakam en contre attaque, +4 ! Toronto n’arrivera pas à marquer sur la possession suivante mais Jimmy Butler se retrouve sur la ligne des lancers suite à une faute de Kyle Lowry, +1… Kawhi Leonard se retrouve à son tour sur la ligne des lancers et il fait 1/2. Jimmy Buckets (16 points), encore lui, en profite pour sprinter et arracher l’égalisation. Il ne reste alors que 4 secondes, et l’impensable va se produire. Kawhi Leonard déborde Ben Simmons ET Joel Embiid, pour planter le shoot de la gagne !!

C’est peut être le plus beau jour de la franchise. Certes, ils sont déjà allés en finale de conférence mais Kawhi Leonard est déjà rentré dans la légende de  Toronto en 8 mois. Philadelphie n’a pas à rougir et être de l’autre côté du miroir, après 2001, doit être difficile à avaler.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités