Connect with us

Actualités

Justin Holiday ne sait pas s’il reviendra jouer cette saison…

Indiana peut jouer les outsiders dans la conférence est, surtout si Victor Oladipo retrouve son niveau. Cependant, les Pacers pourraient ne pas être au complet, Justin Holiday hésiterait…

Tous les joueurs de la ligue pourraient ne pas venir à Orlando, en dehors des blessés. En effet, les joueurs sont en train de se soulever contre le système et veulent agir, voyant les politiques ne rien faire, or ce sont les minorités qui subissent. Kyrie Irving, Dwight Howard et Avery Bradley souhaitent que les inégalités raciales soient le sujet numéro un et quitte à ne pas jouer, ils pourraient montrer l’exemple. Selon eux, le basket ne sera qu’une distraction et l’actualité du moment, sera mis à la poubelle, comme ce fut toujours le cas par le passé. La NBA a bien entendu leur voix mais de leur côté, il faut reprendre le business. Les joueurs ne voulant pas se présenter pour partir chez Mickey, devront le dire à leur équipe respective, mercredi prochain au plus tard. En cas d’absence, une retenue sur salaire sera présente, pour chaque match raté. Certains pourraient alors très vite changer d’avis.

Justin Holiday fait partie de cette branche de joueurs. Pour l’instant, les sources annoncent que la décision de se rendre à Orlando serait du 50/50, pour l’ailier des Indiana Pacers. Il faisait partie de ces fameux 80 joueurs, qui « suivraient » Kyrie Irving. Holiday a 31 ans et il pense à son futur mais aussi celui de la prochaine génération. Bien que l’information soit publique, sans doute que l’ailier ne doit pas être le seul dans ce cas de figure. La franchise ne lui mettrait pas la pression pour revenir selon l’indystar mais ce genre de discours, les joueurs ne connaissent trop bien cette langue bois. Une fois l’argent en jeu, tout peut aller très vite.

Si Indiana n’a pas dans son roster Justin Holiday, bonjour la claque et leur équipe n’en se retrouverait que plus affaiblie. Peut être que le joueur n’a pas les meilleures stats de sa carrière mais sans doute qu’il n’a jamais aussi bien joué depuis son arrivée chez les pros. Être dans la même équipe que son petit frère, doit peser dans la balance et les deux sont d’ailleurs souvent ensemble sur le terrain et leur relation sur le court, semble être la même qu’à la maison. Justin Holiday n’a jamais aussi bien shooté de sa vie (44% au shoot et 42.4% à 3 points). Sa capacité de pouvoir étirer les défenses, sans oublier ses qualités de finisseur et sa solidité de pouvoir défendre de l’autre côté du terrain, font de lui le 3&D parfait en sortie de banc. Justin tourne cette saison à 8.4 points, 3.2 rebonds, 1.3 passes et 1.2 interceptions par match.

Indiana ne doit pas être serein à l’heure qu’il est et attendra impatiemment mercredi pour savoir si leur rôle-player sera de la partie chez les potes de Donald.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités