Connect with us

Actualités

Julius Erving conseille les Sixers pour qu’ils aillent chercher le titre

Source photo : Men's Journal

Il ne faut jamais précipiter les choses en NBA. Certaines légendes le savent plus que d’autres. La patience peut être un ingrédient de première classe pour aider une équipe… Ce que ne manque pas de rappeler Julius Erving, lorsqu’il faut conseiller les actuels membres des 76ers, pour glaner un titre.

Véritable légende des Philadelphia 76ersJulius Erving est un exemple parfait de la patience et de la combativité qu’il faut avoir pour chercher le titre suprême dans la Grande Ligue… Malheureux finaliste en 1977, 1980 et 1982, Dr. J se sera posé sur le toit de la NBA en 1983, à 33 ans, en venant à bout des Los Angeles Lakers de Magic et KAJ.

Cette vertu qu’il a accumulé lors de sa belle carrière, veut être transmise à ses cadets chez les Sixers actuels. Les deux stars de l’équipe, Joel Embiid et Ben Simmons, en ligne de mire.

« Ils éprouvent parfois une certaine difficulté collectivement. Ils doivent seulement se faire confiance car ils ont tendance à paniquer. Ils doivent jouer tranquillement, en se faisant plaisir et en se relaxant. Il faut qu’ils pensent que les gens sont patients à Philadelphie. Ils l’ont été à notre époque (rires). »

Une bague est attendue chez les Sixers afin de garnir à nouveau l’armoire tricolore, déjà complétée par trois trophées Larry O’Brien. Mais pour cela, il faut donc se faire confiance, se relaxer… Et être impitoyable dans le quatrième quart-temps, comme l’explique, une autre des légendes de Phily, Billy Cunningham.

« J’aimerais voir un côté impitoyable et une hargne pour user les adversaires, notamment dans le dernier quart-temps. Exactement comme le faisait Moses. C’est ce que j’aimerais voir de plus chez Embiid. Moses n’était pas le plus athlétique mais il était impitoyable sur un parquet, et notamment sur les rebonds offensifs. Si Joel Embiid ajoute cela à son potentiel, il pourra tout faire sur un terrain. Il est énormément doué. »

La sagesse et les conseils des anciens ne doivent pas être pris en vains. Les Sixers actuels ont encore beaucoup à faire pour s’améliorer, mais Erving et Cunningham sont confiants.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités