Joel Embiid : "J'ai entendu que ces gars pouvaient me défendre mieux que n'importe qui"
*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid : « J’ai entendu que ces gars pouvaient me défendre mieux que n’importe qui »

Source photo : Sports Illustrated

Les Sixers faisaient face aux Celtics hier soir, et une victoire était clairement nécessaire pour le mental de Philadelphie. Jusqu’à présent, les 76ers étaient souvent victimisés par les C’s. Néanmoins, Joel Embiid n’était pas de cet avis et son énorme performance a beaucoup joué dans la victoire des siens.

C’était le match de la nuit : les Sixers se sont imposés dans les derniers instants contre les Celtics, grâce notamment à des paniers décisifs de Ben Simmons ou encore Jimmy Butler. Cependant, l’homme du match fut incontestablement Joel Embiid, auteur de 37 points, 22 rebonds, et 4 passes décisives. Après le match, le pivot a avoué qu’il était motivé par les bruits de couloirs rappelant que les hommes de Brad Stevens défendaient très bien sur le Camerounais.

J’ai entendu que ces gars pouvaient me défendre mieux que n’importe qui donc je devais venir et montrer que j’étais le joueur le plus instoppable de la ligue. 

Et c’est vrai, Joel Embiid a toujours eu du mal contre les Celtics, en témoigne les derniers playoffs, avec seulement 23 points par match. Certes, les statistiques ne sont pas mal sur le papier, néanmoins, son impact sur le jeu était très limité. La faute notamment, à un Al Horford intelligent sur chaque possession. L’intérieur des Celtics ayant aussi donné la victoire à son équipe avec des défenses capitales sur Jojo Embiid.

Par contre, cette année ce n’est pas du tout la même chose avec le pivot des Sixers. Le Camerounais tourne ainsi à 29 points et 15.5 rebonds (contre 17 points et 13 rebonds l’année dernière) contre Boston mais en revanche, le bilan est toujours aussi médiocre contre les coéquipiers de Kyrie Irving. Sur les deux dernières années (en comptant les playoffs), les 76ers n’ont remporté que trois des douze rencontres.

D’autre part, la victoire des Sixers fait énormément de bien au moral, d’autant que c’était la dernière opposition avant une éventuelle confrontation en playoffs. Surtout avec un Joel Embiid décisif avec un contre en fin de match sur Kyrie Irving et en ayant provoqué l’expulsion de Marcus (pas très) Smart. Malgré tout, les Celtics disposent toutefois l’avantage psychologique contre Philly.

Avec un immense Joel Embiid (37 points et 22 rebonds), les Sixers ont dominé les Celtics. Cette victoire est très importante d’un point de vue psychologique sachant que les C’s se sont souvent imposés contre les 76ers. De plus, Boston a énervé le pivot en faisant l’éloge de la défense d’Al Horford sur le Camerounais. Mais ce fut un échec total pour la maison verte…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités