*
Connect with us

Actualités

Joel Embid entend bien redevenir un c*nnard :  « Je l’avais dit après le dernier match, je vais faire et dire ce que je veux »

Il était certain que la ville de Philadelphie allait en vouloir à Joel Embiid. Les habitants de Philly ont toujours agi de cette manière. Ils sont passionnés, ils aiment leur équipe et si parfois la bordeline est dépassée, c’est toujours avec amour. Durant la présentation du cinq de départ, Joel Embiid se fera huer et pas qu’un peu. Il sourit, il aurait pu faire la célébration d’Allen Iverson pour se faire siffler encore plus mais il ne voulait pas trop en faire. Il voulait juste retrouver du plaisir, comme il a pu souvent le faire par le passé. Des joueurs ont besoin de chambrer, pour allumer ce feu en eux. Joel Embiid fait partie de ceux-là : « J’aurais pu en rajouter, mais l’idée c’est de s’amuser à nouveau, redevenir moi-même. Je l’avais dit après le dernier match, je vais faire et dire ce que je veux. J’étais comme ça et je dominais ainsi. »

Joel Embiid est redevenu Joel Embiid et ça a marché. Dès le premier and one, il demande au public de se chauffer. Il réalisera un bon match : 26 points et 9 rebonds. Il ira 13 fois sur la ligne des lancers, et n’a pas hésité à aller au contact, au lieu de prendre des stepbacks comme Steph Curry. Même s’il a pris 5 shoots à 3 points pour 2 réussites, on a bien retrouvé le Jojo que les Sixers connaissent, dur et physique au mal. Puis l’embrouille avec Morris a sans doute joué sur son money-time et le public a forcément apprécié, pour on l’espère, le retour du vrai Joel Embiid : « Cette saison, j’ai pris la décision de changer, mais apparemment, ça n’a pas fonctionné. Si ça permet de gagner des matches, d’aider l’équipe, de devenir meilleur, alors je serai ce gars-là. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités