*
Connect with us

Actualités

Jimmy Butler écrabouille les Sixers comme du n’importe quoi : 38 points à 70% au shoot et surtout une victoire de 31 points

La rencontre entre Miami et Philadelphie se devait d’être la plus plaisante de toute la soirée, elle sera l’une des plus passables. La raison ? Les visiteurs ne vont jouer qu’une mi-temps avant d’exploser, ou plutôt se faire exploser. Il y avait un peu de revanche dans l’air avec Jimmy Butler, auteur tout simplement de son meilleur match de la saison. S’il réalise un énorme exercice, les fans de Miami veulent, à juste titre, qu’il soit un peu plus agressif au scoring. Il l’a très bien fait cette nuit avec 38 points à 70% au shoot et en 3 quart-temps, sans oublier son 100% à 3 points, ainsi que 5 rebonds et 7 passes décisives. Bien aidé par les 24 points de Dragic, le presque triple-double de Bam Adebayo et les 19 points de Duncan Robinson. Miami n’avait jamais gagné avec un si grand écart cette saison (137 à 106). Chez les Sixers, les stats ne rattrapent pas leur prestation. Joel Embiid termine à 29 points et Ben Simmons 16 unités mais que l’envie n’y était pas. Il s’agit de la 10ème défaite à l’extérieur sur les 12 dernières rencontres de leur part.

Les Sixers ne perdent pas des matchs à l’extérieur, les Sixers se font allumer, avec quasiment que des défaites au-dessus des 10 points depuis quelques mois. L’image qui montre Ben Simmons laissant shooter Jimmy Butler à 3 points révèle bien des maux. Son équipe ne défend pas, Al Horford ne sert à rien et le côté mort de faim de Josh Richardson manque de plus en plus, surtout contre Miami, son ancienne équipe. Plutôt dommage car l’envie semblait être présente en première mi-temps, surtout que Jimmy Butler pointait déjà à 21 points dans les deux premiers quart-temps. Mais tellement énervé, il continue d’harceler ses opposants qui n’ont absolument aucune réponse. Miami marche sur leurs adversaires jusqu’à planter 41 Points dans le 3ème quart-temps. Record et pas des moindres dans cette rencontre, le Heat n’a perdu que 3 petits ballons, performance jamais réalisée auparavant. L’écart ne cessera d’augmenter dans le 4ème quart-temps et on reconnaît bien le caractère du Heat. Grosse marge ou pas, les hommes de Spo se donnent à fond. 81 points en 24 minutes en seconde période.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités